LES ARTS MARTIAUX AU JAPON

Vidéo exceptionnelle aujourd’hui : je vous emmène découvrir et pratiquer 6 arts martiaux en une semaine dans la préfecture de Kagawa. J’ai eu la chance de faire cette expérience grâce à Kawamura San, un Japonais passionné d’Aikido et de Iaido.

C’était ma toute première initiation aux arts martiaux donc je ne vais pas m’improviser expert sur le sujet, je vais juste partager ce que j’ai pu apprendre et vivre durant cette superbe semaine.

LE KENDO

J’ai commencé par le Kendo, littéralement « la voie du sabre ». C’est la version moderne et sportive du Kenjutsu, l’art martial au sabre pratiqué autrefois par les Samurai. On le pratique avec des sabres de bambou (Shinai) et protections.

Un match se déroule en un contre un et dure 5 minutes. Le but est de frapper un des 8 points autorisés de l’adversaire. Le premier à 2 a gagné sachant que si on se frappe en même temps, ça ne compte pas et qu’il faut frapper avec la bonne posture en poussant un cri (Kiai).

kendo japon
Entraînement de Kendo au Japon

LE NAGINATA

J’ai ensuite enchaîné avec le Naginata. Une Naginata, c’est une sorte de hallebarde traditionnelle japonaise. C’était autrefois l’arme préférée des moines guerriers, avec sa grande taille ça permettait d’affronter des cavaliers en coupant les jarrets des chevaux. Par la suite, c’est devenu une arme plutôt associée aux femmes.

Et aujourd’hui, on utilise des Naginata en bambou, le sport est très similaire au Kendo, les règles sont quasiment identiques et c’est très courant que les deux disciplines se croisent avec des combats entre pratiquants de Kendo et de Naginata.

naginata japon
Initiation au Naginata

L’AIKIDO

Après ça, j’ai enchaîné un entraînement d’Aikido. C’est un art martial qu’on connaît plus en France, très populaire dans le monde. Il repose sur un principe de légitime défense, le but n’étant pas de vaincre mais d’annuler toute tentative d’agression en se servant de la force de son adversaire. On ne porte aucun coup en Aikido parce qu’on ne recherche pas le combat.

japon aikido
Aikido au Japon

LE IAIDO

Le lendemain, on a pris la direction de Kan’onji pour se rendre au dojo d’Otani Sensei, le maître de Kawamura San en Iaido.

Le Iaido, c’est un art martial qui repose sur le fait de dégainer un sabre et frapper en un coup. Ça englobe aussi d’autres techniques comme le fait de nettoyer la lame et la ranger dans son fourreau. Il n’y a aucune opposition, on exécute simplement des Kata en cherchant le geste pur.

iaido
Iaido par Otani Sensei

LE BATTODO

J’ai ensuite pratiqué une discipline qui est complémentaire au Iaido, le Battodo, l’art de la coupe. C’est un peu la mise en pratique du Iaido en coupant des roseaux tressés. C’est une pratique très ancienne et on dit qu’autrefois les Samurai s’entraînaient sur des prisonniers à la place des roseaux.

japon battodo
Battodo, l’art de la coupe

VISITE D’UN COLLÈGE À MARUGAME

Le lendemain, j’ai commencé la journée par la visite d’un collège à Marugame. Alors, pas comme le lycée que j’avais fait la dernière fois, là c’était pour une raison très particulière : ce collège est le seul du Japon à donner des cours de Naginata et… ce cours est donné par Taniguchi Sensei qui m’avait appris le Kendo, le Naginata et l’Aikido !

C’était autrefois très courant dans les écoles japonaises : le Kendo était obligatoire pour les garçons et le Naginata pour les filles… mais ça s’est perdu après la Seconde Guerre mondiale puisque durant l’occupation des forces alliées de 45 à 52, les arts martiaux ont été interdits.

naginata japon
Cours de Naginata dans un collège au Japon

LE SHORINJI KEMPO

Je me suis ensuite dirigé vers le siège de l’association de Shorinji Kempo à Tadotsu, c’est là qu’est née la discipline. Elle a été fondée en 1947 par So Doshin, qui s’est inspiré de techniques de moines Shaolin. Le Shorinji Kempo, à la base, va de pair avec le bouddhisme et ce sont donc des moines combattants que j’ai rencontrés lors de ma visite.

shorinji kempo
Avec un moine combattant de Shorinji Kempo

FAIRE L’EXPÉRIENCE AVEC OTANI SENSEI

J’ai clairement vécu une expérience inoubliable, en seulement quelques jours j’ai l’impression d’avoir appris énormément et de ne plus voir le monde de la même manière. Comme j’étais si enthousiaste, ça a donné des idées à Otani Sensei et il propose maintenant des initiations et leçons pour les étrangers dans son Dojo.

Il vient juste de créer un site pour ça, je ne connais pas encore les tarifs car je pense que même lui n’a pas encore décidé, c’est vraiment à la bonne franquette. N’hésitez pas à le contacter via le formulaire de son site si vous voulez tenter une expérience unique, ça se passe dans son Dojo à Kan’onji, dans la préfecture de Kagawa (sur l’île de Shikoku).

Voir le site d’Otani Sensei

battodo otani sensei
Otani Sensei en pleine démonstration de Battodo

Voilà, c’était une vidéo plus sérieuse, sans les blagues et farces habituelles car je tenais quand même à respecter au maximum les maîtres qui m’ont gentiment accueilli en me donnant à fond ! :)

PARTAGER
Voyageur qui aime les contrastes et nuances, j'ai démarré le projet Ichiban Japan car je souhaitais faire découvrir plusieurs Japon en partant à la rencontre des Japonais.

10 Commentaires

  1. Superbe video plutot ludique.
    Un challenge pourrait être pour toi de choisir un de ces arts martiaux (kendo par exemple) et de t’y entrainer une a deux fois par semaine.( enfin cela demande du temps )
    Impressionant le Battodo, il rigole pas le maitre !

    • Merci beaucoup Eric, c’est vrai que ce serait intéressant, à filmer oui mais encore plus à vivre ! Après c’est malheureusement une question de temps.. Enfin, on a toujours du temps mais il y a plein d’autres trucs prioritaires pour moi.

  2. J’ai adoré cette vidéo!

    Je connais ichiban japan que depuis mardi et depuis je passe mon temps (vive les vacances) à regarder vos vidéos!
    Continue à profiter et tu fais du bon boulot!!! :)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here