KUMAMOTO : SUR LES TRACES DE ONE PIECE

Située au cœur de l’île de Kyushu, la préfecture de Kumamoto est un lieu très apprécié pour ses grands espaces verts et activités de pleine nature, ses paysages pittoresques et ses superbes sources thermales qui comptent parmi les meilleures du Japon. Lieu de naissance d’Eiichiro Oda, l’auteur du manga de légende One Piece, on y trouve depuis quelques années plusieurs statues de bronze à l’effigie de notre équipage de pirates préféré. En 2016, la préfecture de Kumamoto a été très fortement touchée par une violente série de séismes ayant causé de nombreux ravages. Grâce au projet “One Piece Kumamoto Revival Project“, en collaboration avec le manga One Piece d’Eiichiro Oda, natif de la préfecture, on peut notamment profiter depuis 2018 de la présence de ces magnifiques statues de bronze de l’équipage du chapeau de paille à 10 endroits de la préfecture.

Je vous emmène donc faire une véritable chasse aux trésors : un voyage sur les traces de One Piece, à la recherche de ces statues, tout en profitant des autres points d’intérêt de la région !

ashiyu tsuetate
Voyage au mois de janvier dans la préfecture de Kumamoto.

ARRIVÉE À KUMAMOTO EN COMPAGNIE DE ZORO

Pour me rendre à Kumamoto, j’ai pris l’avion depuis Tokyo pour un trajet d’un peu moins de 2 heures. Il est bien sûr également possible de s’y rendre en train avec le Shinkansen (couvert par le JR Pass) mais cela prendra beaucoup plus de temps depuis la capitale (7 heures 30 de trajet). Une fois arrivé à l’aéroport, j’ai récupéré une voiture de location car, comme je l’ai souvent répété, Kyushu est LA région à découvrir en voiture ! On traverse des montagnes et vallées de toute beauté et on peut accéder à plein d’endroits magnifiques qui sont peu desservis par les transports en commun. Proche de l’aéroport (à environ 15 minutes de route), on trouve la statue de Zoro pour nous accueillir !

statue one piece zoro kumamoto
La statue de Zoro. ©Oda Eiichiro/Shueisha

TSUETATE ONSEN, LE VILLAGE THERMAL NICHÉ DANS LES MONTAGNES

Direction ensuite Tsuetate Onsen, un village thermal caché dans les vallées de Kumamoto qui possède une histoire de plus de 1800 ans. Ses eaux sont de grande qualité et présentent de nombreux bienfaits pour la santé. S’il ne s’agit pas du village à onsen le plus animé du pays, c’est en revanche un bel endroit pour se perdre au fin fond des montagnes afin de se ressourcer (au sens propre comme au figuré). Au printemps, des centaines de koinobori (manches à air en forme de carpes) apportent de la couleur et du mouvement au village pour Kodomo no Hi, la fête des enfants qui a lieu le 5 mai. Fin janvier, elles n’étaient malheureusement pas présentes, mais j’ai tout de même pu profiter des petites ruelles étroites du village, de son ashiyu (onsen pour les pieds) public, du joli sanctuaire Tsuetatekotai-jinja, ou encore des petits espaces qui permettent aux habitants de cuisiner leurs légumes avec la vapeur des sources chaudes.

tsuetate onsen
Bienvenue à Tsuetate Onsen !
tsuetate onsen
Un joli lieux paisible et reculé.
tsuetatekotai
Le sanctuaire Tsuetatekotai-jinja.

J’ai passé la nuit à Tsuetate Onsen dans l’auberge Ryokan Kaneishi, un nouvel établissement qui offre un joli confort dans une ambiance élégante. Les repas de cuisine traditionnelle kaiseki sont excellents et tout en poésie. On y trouve un agréable onsen privatif sur le toit, ainsi qu’un autre bain très original puisqu’il mesure 1 mètre 45 de profondeur : on profite donc du onsen debout !

kaneishi ryokan onsen
Onsen sur le toit au Ryokan Kaneishi.
tsuetate kaneishi
Première fois que je voyais un onsen où l’on se baigne debout !

SUR LES ROUTES DU MONT ASO AVEC USOPP ET NICO ROBIN

Le lendemain, j’ai repris la voiture pour partir sur les routes du mont Aso, un volcan toujours en activité sous lequel se forme une caldeira : les paysages défilent et sont un vrai régal, c’est un véritable plaisir de conduire dans la région ! Je me suis arrêté aux jolies chutes de Nabegataki ainsi qu’à Kusasenri, un espace de repos au cœur des montagnes qui permet de faire une pause sur la route avec quelques restaurants, mais surtout une vue extraordinaire ! J’avais déjà visité cet endroit au printemps et c’était magique, mais même en hiver, les lieux sont fantastiques !

nabegataki
Les chutes de Nabegataki
kusasenri
Kusasenri, une aire de repos au mont Aso.

Mais je n’étais pas seul sur la route : j’ai pu compter sur la compagnie de fiers pirates avec Usopp et Nico Robin, dont les statues sont situées dans les environs.

statue usopp
La statue d’Usopp. ©Oda Eiichiro/Shueisha
statue nico robin
La statue de Nico Robin. ©Oda Eiichiro/Shueisha

LE SANCTUAIRE KAMISHIKIMI KUMANOIMASU-JINJA AVEC FRANKY

Visite incontournable lors d’un passage près du mont Aso, le sanctuaire Kamishikimi Kumanoimasu-jinja plonge les visiteurs dans une ambiance mystique exceptionnelle ! On gravit près de 300 marches bordées d’environ 100 lanternes en s’enfonçant dans la forêt de cèdres jusqu’au bâtiment principal. Les lieux semblent s’abandonner à la végétation luxuriante qui recouvre les lieux d’un manteau vert tout au long de l’année, même en hiver ! Ce sanctuaire est le lieu où se déroule l’histoire de l’anime Hotarubi no Mori e que je n’ai encore jamais pris le temps de regarder mais qui est sur ma liste depuis ma première visite des lieux en 2018 !

kamishikimi kumanoimasu
Le sanctuaire Kamishikimi Kumanoimasu-jinja.
kamishikimi kumanoimasu
Quelle atmosphère !

Juste à côté, à moins de 10 minutes de route, c’est la statue de Franky qui nous accueille ! Ces statues de bronze sont vraiment de grande qualité, les détails sont impressionnants et c’est un plaisir de partir à leur découverte.

statue franky one piece
La statue de ce bon vieux Franky. ©Oda Eiichiro/Shueisha

LE CHÂTEAU DE KUMAMOTO AVEC NAMI, SANJI… ET DES SAMURAI

Après avoir profité des reliefs montagneux de la préfecture de Kumamoto, j’ai pris la direction de sa capitale, la ville de Kumamoto. Sur la route, j’ai fait un petit détour pour passer voir les statues de Nami et Sanji

statue de nami one piece
La statue de Nami. ©Oda Eiichiro/Shueisha
statue sanji
La statue de Sanji. ©Oda Eiichiro/Shueisha

Sévèrement touché par la série de séismes de 2016, le château de Kumamoto renaît aujourd’hui de ses cendres et son donjon est de nouveau accessible. Bien que ce ne soit pas le plus vieux château ni le plus impressionnant du Japon, c’est une visite immanquable pour plusieurs raisons. Son apparence extérieure est superbe et, chaque matin à partir de 9 heures, la troupe de samurai Kumamoto-jo Omotenashi Bushotai propose des visites guidées gratuites. Pas besoin d’inscription ni quoi que ce soit : il suffit juste d’être présent à ce moment-là pour profiter des explications de 3 grands samurai ainsi que d’une séance photo.

château de kumamoto
Le château de Kumamoto et la troupe Kumamoto-jo Omotenashi Bushotai.

Juste en bas du château, on trouve également Sakuranobaba Josaien, des petites allées touristiques avec des dizaines de boutiques et commerces proposant des spécialités de la région à déguster : Karashi Renkon, Ikinari Dango, Kuma Shochu, etc.

sakuranobaba josaien
Sakuranobaba Josaien, juste en bas de l’entrée Sud du château de Kumamoto.

LE JARDIN SUIZENJI JOJUEN AVEC LUFFY, CHOPPER… ET KUMAMON !

Direction ensuite le jardin Suizenji Jojuen, qui fait partie des plus beaux jardins du Japon. Sa particularité est le fait qu’il représente en miniature la route de Tokaido, qui reliait autrefois Edo à Kyoto en passant par la mer. On y retrouve ainsi le mont Fuji ou encore le lac Biwa en version miniature. On peut également déguster un bon thé Matcha accompagné de Wagashi dans la maison de thé à l’intérieur du jardin.

suizenji jojuen
Le superbe jardin Suizenji Jojuen.
jardin suizenji jojuen
Pause thé sous la pluie.

C’était un jour de pluie, mais ça n’altérait en rien la beauté des lieux. Par contre, la pluie froide de janvier donnait envie de se réchauffer, alors je suis allé me réconforter avec un bon ramen (spécialité de Kumamoto) au restaurant Ippaku qui est une grosse recommandation ! Les ramen sont très légers et savoureux, les gyoza excellents, et on peut en plus profiter d’un dessert (chose assez rare dans un resto de ramen) avec une bonne crème brûlée !

ippaku ramen kumamoto
L’excellent Ramen du resto Ippaku à Kumamoto.

Pas loin du jardin Suizenji Jojuen, on trouve la statue de Luffy au Bureau préfectoral de Kumamoto, et la statue de Chopper au jardin zoologique et botanique de la ville de Kumamoto.

statue de luffy
La statue de Luffy. ©Oda Eiichiro/Shueisha
statue chopper one piece
La statue de Chopper. ©Oda Eiichiro/Shueisha

L’autre qui est prisé, aussi bien par les enfants que les adultes, c’est Kumamon, le personnage emlématique de la préfecture de Kumamoto. Ce gros nounours est même la mascotte la plus célèbre et populaire de tout le pays. Véritable star, le Japonais font souvent la queue pour pouvoir être pris en photo avec lui ! Dans le centre de Kumamoto, on peut le retrouver régulièrement au Kumamon Square, un lieu qui lui est dédié et où l’on peut acheter des goodies à son effigie et assister à un petit spectacle kawaii (réservation obligatoire). Attention : le Kumamon Square est en rénovation complète d’avril à juillet 2023 et rouvrira en août prochain.

kumamon square
Petit spectacle de Kumamon au Kumamon Square.

096k, LE BON PLAN POUR LA SOIRÉE À KUMAMOTO

Environ une fois par semaine, au pied du château de Kumamoto (à Sakuranobaba Josaien), on peut assister à un spectacle unique mettant en scène une troupe composée uniquement de femmes : 096k. Théâtre, chant, danse et combat sont au programme de ce spectacle de plus d’une heure dont les places sont au prix de 3500 yens (environ 27€). Tout est en japonais mais pas besoin de tout comprendre pour apprécier. La compagnie cherche cependant à rendre cela plus accessible aux étrangers et il devrait prochainement y avoir des explications en anglais pour en profiter de la meilleure manière possible.

Réalisé par Coamix, la maison d’édition qui publie des manga cultes tels que City Hunter et Hokuto no Ken, c’est une représentation qui s’inspire du manga Maeda Keiji Kabuki Tabi, originalement créé par Tetsuo Hara (auteur de Hokuto no Ken).

096k
096k, un spectacle complet à petit prix !

LA NUIT À KUMAMOTO

Si la préfecture de Kumamoto donne l’image d’une région où la nature est prédominante et où l’on trouve de nombreux coins isolés et reculés, sa capitale est néanmoins l’un des endroits les plus animés de Kyushu. Les bars, restaurants et lieux pour se divertir sont légion et l’animation est constante, notamment le week-end. Pour se régaler, je recommande Kumamoto Yataimura, une jolie allée de petits izakaya à la bonne franquette et en animation constante. Chaque izakaya propose des spécialités différentes donc à vous de vous aventurer en fonction de vos envies du soir !

kumamoto yataimura
La bonne franquette à Kumamoto Yataimura.

KUROKAWA ONSEN, L’UN DES PLUS BEAUX VILLAGES THERMAUX DU JAPON

Je ne pouvais pas venir à Kumamoto sans faire un passage, bien que très court, à Kurokawa Onsen, l’un des plus beaux villages à onsen du Japon ! Niché au coeur des montagnes, il jouit d’une belle ambiance avec ses charmantes ruelles, ses vieux commerces et surtout ses auberges qui proposent des onsen de gentils bandits ! De grands onsen en extérieur dignes de ceux que l’on voit dans les manga et anime ! Je n’ai pas pu y rester la nuit, mais je suis passé en journée profiter des lieux : il est d’ailleurs possible d’acheter à l’office de tourisme un ticket spécial en journée qui permet d’accéder à 3 onsen de son choix pour 1300 yens (10€). De quoi faire un savoureux rallye des onsen !

kurokawa onsen
Bienvenue à Kurokawa Onsen !
kurokawa onsen
Dans les ruelles de Kurokawa Onsen.

C’est là-dessus que s’est terminé ce joli voyage à Kumamoto sur les traces de One Piece : c’était très amusant de suivre la trace de nos pirates préférés tout en n’oubliant pas de profiter des jolis coins à proximité. Il m’aura finalement manqué deux statues One Piece à aller voir : celle de Brook et celle de Jinbe. La région offre de superbes trésors à découvrir donc n’hésitez pas à partir à sa découverte pour profiter d’un Japon plus reculé et authentique ! :)

Voyageur qui aime les contrastes et nuances, j'ai démarré le projet Ichiban Japan car je souhaitais faire découvrir plusieurs Japon en partant à la rencontre des Japonais. Auteur du livre "72 saisons du Japon" disponible partout (librairies, FNAC, Amazon) et en version numérique sur ce site.

4 Commentaires

  1. Bonjour Guigui,
    je voulais vous remercier bcp pour cet article. Nous venons de rentrer des vacances a Kyushu et vos suggestions était parfaites!! Kamishikimi etasit mervelleux (et quel difference au niveau des touristes quand ce n’est pas repris dans chaque guide/livre).

  2. Bonjour, merci pour votre article très intéressant!

    J’aimerai m’y rendre dans le courant de l’année 2024 mais je n’arrive pas à quantifier le temps nécessaire pour pouvoir profiter un maximum de la région.

    Combien de temps cela prend-t-il, selon vous, pour pouvoir visiter toute la région à son aise?

    Merci! :)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici