OTSU, LE BON PLAN À 15 MINUTES DE KYOTO

Aujourd’hui, je vous propose une vidéo plus chill que d’habitude pour vous présenter un superbe endroit trop méconnu et pourtant juste à côté de Kyoto : la ville d’Otsu, dans la préfecture de Shiga.

INTRODUCTION À LA VILLE D’OTSU

Otsu, c’est une ville située dans la préfecture de Shiga, qui entoure le lac Biwa, le plus grand lac japonais. On y trouve donc énormément d’activités nautiques et on peut également en profiter pour faire une croisière ou bien se balader à vélo au bord du lac lorsqu’il fait beau.

Otsu, c’est aussi de nombreux temples et sanctuaires, le plus populaire d’entre eux étant le temple Ishiyama-dera qui est à l’origine de l’oeuvre Le Dit du Genji de Murasaki Shikibu, considéré comme le premier roman psychologique du monde.

ishiyama-dera otsu
Bienvenue au temple Ishiyama-dera
otsu shiga
Le temple Ishiyama-dera à Otsu

OTSU MATSURI, LE GRAND FESTIVAL D’OTSU

Le moment fort de mes différents voyages à Otsu, c’est sans aucun doute son grand festival, le Otsu Matsuri qui remonte à l’époque Edo. C’est un festival populaire qui a lieu chaque année, le jour précédant le Taiiku No Hi (jour dédié au sport, deuxième lundi d’octobre). En 2017, c’était donc le 8 octobre. On y transporte des Yamahiki, de grands chars sur lesquels se trouvent des Karakuri, des marionnettes mécaniques japonaises traditionnelles.

J’ai eu la chance de carrément prendre part à ce festival en tirant moi aussi un peu le Yamahiki et c’était une expérience très forte. Les Yamahiki jettent aux passants des Chimaki, des sortes de porte-bonheurs que l’on doit attraper. Je me suis ensuite posé dans un salon de thé en hauteur pour essayer d’attraper ces Chimaki depuis la fenêtre, le tout dans une ambiance très bonne franquette… ^^

Prendre part à un festival japonais, ce n’est pas toujours évident (surtout pour les grands Matsuri) mais c’est possible soit sur invitation (les écoles de langue ont souvent ça pour les étrangers) soit lorsqu’on se rend dans un tout petit Matsuri en pleine campagne, les gens sont souvent bienveillants et on peut se retrouver en plein milieu ! :)

otsu matsuri
En plein coeur du Otsu Matsuri
otsu matsuri
Le Matsuri depuis l’étage d’un salon de thé

LE CENTRE-VILLE D’OTSU

J’ai ensuite passé la nuit à l’auberge Inase, une des plus vieilles de la ville et surtout située en plein centre d’Otsu. Le centre de la ville est d’ailleurs un quartier historique avec de nombreuses vieilles maisons et boutiques.

Je me suis ensuite fait plaisir avec un petit Sento, un bain public japonais. Ce sont souvent des petits établissements de quartier à la bonne franquette et l’avantage, c’est que même en étant tatoué on peut en profiter contrairement aux Onsen !

inase otsu
L’auberge Inase à Otsu, un voyage dans le temps
sento otsu
Un Sento assez crado mais à la bonne franquette ! ^^

ENRYAKU-JI, UN DES TEMPLES LES PLUS IMPORTANTS DE L’HISTOIRE DU JAPON

J’ai ensuite fait la visite du temple Enryaku-ji, un énorme complexe monastique qui était un des deux plus importants du Japon durant l’ère Heian avec plus de 3000 temples secondaires et une grande armée de Sohei (moines-guerriers).

On peut y faire une grosse randonnée de plusieurs heures mais aussi s’adonner à des activités telles que le Zazen, la méditation assise, le Shakyo, la copie de soutra, ou encore manger de la cuisine bouddhiste végétarienne.

enryakuji otsu
Méditation Zazen au temple Enryaku-ji
enryakuji otsu
Randonnée en pleine montagne au temple Enryakuji

OTSU DURANT L’AUTOMNE

Je suis ensuite retourné à Otsu un mois plus tard histoire de prolonger la découverte et surtout profiter des illuminations nocturnes d’automne. Direction donc le temple Mii-dera et sa superbe vue sur la ville puis le temple Ishiyama-dera.

L’avantage d’Otsu, c’est qu’à seulement 15 minutes de Kyoto on peut profiter des illuminations sans avoir besoin de faire la queue comme dans les temples et sanctuaires de Kyoto où ça monte parfois à plus d’un heure…

ishiyama dera otsu
Les illuminations d’automne du temple Ishiyama-dera à Otsu
otsu mii-dera
Le temple Mii-dera à Otsu

AUTRES DÉCOUVERTES D’OTSU

Le lendemain, j’ai été découvrir l’Otsu-e dans la boutique Otsu-e No Mise. Il s’agit de peintures traditionnelles satiriques réalisées entre le XVIIe et le XIXe siècle par des inconnus pour les touristes qui venaient à Otsu.

J’ai ensuite goûté à l’Unagi le plus réputé de la ville au restaurant Kaneyo qui dispose d’un joli jardin avant de terminer la visite au sanctuaire Omi-jingu qui est le sanctuaire dédié au Karuta, le jeu de cartes traditionnel japonais. Il a également servi de modèle au manga Chihayafuru qui traite du Karuta.

otsu
Balade matinale à Otsu
otsue no mise
Otsu-e No Mise
omi jingu otsu
Omi-jingu, le sanctuaire du Karuta, vu dans le manga Chihayafuru

En bref, je vous recommande clairement la visite d’Otsu, pas pour une semaine mais une ou deux petites journées histoire de souffler un peu à l’ombre de Kyoto (seulement 15 minutes) et découvrir une ville authentique et encore préservée du tourisme de masse ! :)

PARTAGER
Voyageur qui aime les contrastes et nuances, j'ai démarré le projet Ichiban Japan car je souhaitais faire découvrir plusieurs Japon en partant à la rencontre des Japonais.

6 Commentaires

  1. Incroyable cette vidéo chill qui m’a mis bien avant de dormir alors que la semaine dernière j’assistai à un live légendaire #leretourdesrois qui m’a fortement perturbé mentalement ( vous aviez ouverts les portes de l’enfer ce soir là )

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here