Les quartiers incontournables de Tokyo (3/4)

Quels sont les endroits à visiter à Tokyo lors d’un premier voyage ?

Il y a beaucoup de choses à voir à Tokyo. Un seul voyage n’est d’ailleurs pas suffisant pour tout visiter, surtout si l’on fait le choix de ne pas rester sur Tokyo durant tout son voyage (ce que je vous recommande très fortement). Pour vous faciliter la tâche et vous aider à sélectionner les endroits à voir lors de votre passage à Tokyo, je vous propose une liste non exhaustive de lieux incontournables à Tokyo.
Si certains quartiers feront l’unanimité, d’autres pourront cependant déplaire à certains. C’est pourquoi je tiens à vous rappeler que ce n’est que mon avis et qu’il y a au-delà de cette liste beaucoup d’autres endroits intéressants à Tokyo.

LES QUARTIERS INCONTOURNABLES À TOKYO

LES PARCS DE TOKYO

Avant de vous présenter quatre parcs et jardins incontournables de la capitale, il faut vous rappeler qu’il y a deux périodes reines pour admirer les parcs et jardins japonais. La période la plus connue est celle du Hanami (fin mars/mi-avril) durant laquelle les cerisiers sont en fleurs. Les parcs et jardins sont ouverts plus longtemps durant le Hanami et on pique-nique sous les cerisiers en fleurs dans les parcs.

L’autre période est celle du Koyo (mi-novembre) durant laquelle les feuilles d’érables se teignent en rouge, vert, orange et jaune. Durant cette période, certains parcs offrent des nocturnes durant lesquelles on peut admirer les couleurs de l’automne mises en avant par les illuminations nocturnes.

1- PARC YOYOGI

yoyogi koen
Parc Yoyogi durant le Koyo

Le parc  Yoyogi (代々木公園) est l’un des plus grands parcs de Tokyo. Très populaire, ce parc est connu pour être un espace de détente et d’expression pour de nombreux Japonais. Le dimanche est le jour le plus animé, vous pourrez y apercevoir des cosplayers, des groupes de danse, théâtre ou sport qui s’entraînent. Vous pourrez aussi faire du sport (terrains de basket-ball, football, grands espaces libres) et même y promener votre chien puisque les animaux sont admis et disposent de plusieurs petits espaces qui leur sont dédiés. Le parc est gratuit et ouvert de 5 heures à 20 heures (17 heures d’octobre à avril).

Accès :  Harajuku Station (原宿駅) – cette station est uniquement desservie par la fameuse ligne Yamanote. Vous pouvez aussi y accéder par la Meiji-Jingumae Station (明治神宮前駅) qui est desservie par la Chiyoda Line et la Fukutoshin Line.

2- SHINJUKU GYOEN

shinjuku gyoen
Shinjuku Gyoen

Le Shinjuku Gyoen (新宿御苑) est, contrairement au parc Yoyogi, un parc dont l’entrée est payante (200 yen/1.50€). Mais une fois à l’intérieur, on comprend pourquoi. C’est un vaste parc où vous pourrez voir de nombreuses espèces d’arbres, plantes et fleurs. Il y a trois grands jardins particuliers : le jardin japonais, le jardin français et le jardin anglais. Il y a beaucoup moins de monde qu’au parc Yoyogi (car l’entrée est payante) et vous y croiserez un grand nombre d’étrangers. Le parc est ouvert toute la semaine sauf le lundi de 9 heures à 16 heures 30.

Accès : Shinjuku Station (新宿駅) – cette station de métro est desservie par la Yamanote Line et de nombreuses autres lignes (Keio Line, Odawara Line, Marunouchi Line, …)

3- RIKUGI-EN

rikugien
Jardin Rikugien

Le Rikugi-en (六義園) est un des plus beaux jardins de Tokyo. Il est inspiré d’un poème traditionnel japonais et se présente donc en référence à ce poème (son organisation, ses parties). Son étang et son pont Togetsukyo sont très appréciés des visiteurs. Le jardin est ouvert chaque jour de 9 heures à 17 heures et l’entrée s’élève à 300 yen/2€.

Accès : Sugamo Station (巣鴨駅) – cette station est desservie par la Yamanote Line et la ligne Toei Mita. Le parc est aussi accessible par la station Komagome (駒込駅), desservie par la Yamanote Line et la Namboku Line.

4- KOISHIKAWA KORAKU-EN

koishikawa korakuen
Koishikawa Korakuen durant le Koyo

Le Koishikawa Korakuen (小石川後楽園) est le plus ancien jardin de Tokyo. L’entrée coûte 300 yen/2€, chaque jour de 9 heures à 17 heures. Le jardin est très apprécié pour son lac recouvert de lotus et ses ponts : l’Engetsukyo et le Tsutenkyo. C’est un endroit très calme à deux pas du Tokyo Dome (grand stade de Tokyo) que l’on peut apercevoir depuis le jardin.

Accès :  Iidabashi Station (飯田橋駅) – cette station est accessible par plusieurs lignes telles que la Chuo-Sobu Line, l’Oedo Line ou encore la Yurakucho Line.

 À suivre : les quartiers décalés de Tokyo

PARTAGER
Voyageur qui aime les contrastes et nuances, j'ai démarré le projet Ichiban Japan car je souhaitais faire découvrir plusieurs Japon en partant à la rencontre des Japonais.