RETOUR À CHICHIBU, LA CAMPAGNE JAPONAISE À 1H30 DE TOKYO

Chichibu est un endroit que j’apprécie beaucoup : c’est juste à côté de Tokyo (mon quartier Shiinamachi se trouve sur la ligne Seibu-Ikebukuro qui va directement à Chichibu), on trouve de superbes paysages, les gens sont adorables, la bouffe est bonne, on peut se perdre en pleine nature et c’est un endroit encore préservé des groupes de touristes.

Lorsqu’on est étranger, on bénéficie du Pass Seibu qui permet de faire toute la ligne Seibu à un prix super avantageux :

  • 1000 yen (7€) le Pass 1 jour
  • 1500 yen (11€) le Pass 1 jour + Nagatoro
  • 2000 yen (14€) le Pass 2 jours
  • 3000 yen (22€) le Pass 2 jours + Nagatoro

Je vais donc régulièrement à Chichibu car ça permet de faire une petite sortie sympa et pas chère le dimanche, par exemple.

pass seibu
Le Seibu Information Center à Ikebukuro (juste avant les portiques de la ligne Seibu-Ikebukuro), c’est seulement là qu’on peut bénéficier du Pass Seibu et donc payer moins cher !

J’ai déjà emmené Lolo Caccia 3 jours à Chichibu et sorti deux vidéos sur la région : Chichibu, la campagne à Tokyo et Le Village et la Forêt de Totoro. C’est donc avec grand plaisir que j’ai accepté l’invitation de la compagnie Seibu Railways à passer 2 jours à Chichibu avec différents journalistes et blogueurs, dont Ronan et Guillaume de Tokyo Safari ou encore Benoît de Japan World.

DÉPART À CHICHIBU LE CUL POSÉ SUR UN SIÈGE DU BONHEUR

La compagnie ferroviaire Seibu Railway a organisé tout ce voyage et on a donc fait le trajet jusqu’à Chichibu… dans un train-restaurant ! Première fois que je faisais une telle expérience, c’était très rigolo car le train s’arrêtait régulièrement en station et les gens sur le quai rigolaient et nous faisaient coucou pendant qu’on mangeait…

Ce train s’appelle 52 seats of Happiness, c’est-à-dire les 52 sièges du bonheur. Un train assez luxueux qui part de Shinjuku jusqu’à Seibu-Chichibu et coûte 10 000 yen (70€) l’aller avec un Pass Seibu offert. Le repas, préparé par un chef, était excellent ! C’est une manière originale de voyager même si ce n’est pas tous les jours qu’on fait ça… haha

52 seats of happiness
Le train 52 Seats Of Happiness
fifty two seats of happiness
Repas préparé par les chefs
train resto chichibu
D’exquises esquisses acquises auprès de la Marquise conquise… (Ok ça veut rien dire mais j’voulais mettre un truc raffineyyy)

LE CHARME DE NAGATORO

Dès l’arrivée à Seibu-Chichibu, on a pris la direction de Nagatoro, un endroit que j’adore et dont je ne me lasse jamais. Avec sa petite gare rétro, ses marchands que je commence à bien connaître (surtout le Monsieur qui vend des puddings) et surtout ses magnifiques paysages.

On a profité d’une petite croisière à Idatami pour admirer les couleurs de l’automne. Puis j’ai découvert Asami Reizo, un restaurant de Kakigori (glace pilée japonaise) extraordinaire, qui fait partie des meilleurs du Japon. La glace n’est pas fabriquée artificiellement, elle est naturelle. On a le choix entre différents sirops originaux tels que le Kaki ou encore la patate douce : j’ai mangé de loin le meilleur Kakigori de ma vie ! :)

nagatoro
Bienvenue à Nagatoro !
nagatoro croisière
Croisière à Nagatoro
nagatoro
Les petits marchands de Nagatoro
kakigori nagatoro
La queue pour manger quelque chose d’incroyable à Asami Reizo…
kakigori asami reizo
Le Kakigori patate douce de barjot à Asami Reizo

On a ensuite visité le sanctuaire Hodosan-jinja que je découvrais pour la première fois de nuit avec les illuminations d’automne (même si c’était sur la fin). Ça apporte toujours une ambiance particulière, propre à cette saison mélancolique.

hodosan jinja
L’entrée du sanctuaire Hodosan-jinja
hodosan jinja
Le sanctuaire Hodosan-jinja
hodosan jinja
Un endroit à ne pas louper à Nagatoro

NUIT À MIYAMOTO-KE

On a ensuite passé la nuit à Miyamoto-ke, la fameuse auberge tenue par un ancien lutteur Sumo où j’avais dormi lors de mon premier passage à Chichibu. C’est en fait le Ryokan le plus réputé du coin. Cette fois, je n’ai pas dormi dans une chambre avec un bain extérieur privé puisqu’on a dormi dans le second bâtiment, moins intéressant que l’autre mais qui propose le fameux Onsen Sumo.

Avant d’aller à l’auberge, on a assisté à une répétition nocturne en vue du Chichibu Yomatsuri qui avait lieu quelques jours plus tard (chaque année les 2 et 3 décembre). C’est un festival nocturne qui fait partie des plus importants du Japon, j’avais prévu d’y aller mais finalement je n’ai pas pu car ça tombait en même temps que mon voyage à Séoul

chichibu matsuri
Répétition nocturne avant le Chichibu Yomatsuri
miyamotoke chichibu
Miyamoto-San, toujours très heureux de faire découvrir le monde du Sumo aux visiteurs
onsen sumo chichibu
Le fameux Onsen Sumo, qui a l’apparence d’un Dohyo, une arène de Sumo
miyamotoke chichibu
Je suis toujours aussi fan de l’ambiance qui règne dans cette auberge…

À LA DÉCOUVERTE DU WHISKY DE CHICHIBU

Le lendemain matin, direction une distillerie de Whisky : eh oui, je n’en avais jamais parlé mais Chichibu est mondialement connu pour son Whisky considéré depuis quelques années comme le meilleur du monde ! La visite n’est normalement pas ouverte au public donc j’ai exceptionnellement pu voir à quoi ça ressemblait et surtout déguster pas mal de types de Whisky (à 10 heures du matin tranquillement)…

chichibu whisky
Fabrication du Whisky de Chichibu
whisky chichibu
Whisky à 10 heures du matin… Whisky malin !

BALADE AU CENTRE DE CHICHIBU

Pour terminer ce séjour à Chichibu, on a ensuite été se balader dans le centre de la ville de Chichibu à travers le musée dédié au Chichibu Yomatsuri, le sanctuaire Chichibu-jinja et la Banba-dorii, la rue principale de Chichibu, avant de terminer à Matsuri No Yu, le nouvel Onsen à la gare de Seibu-Chichibu.

Avant ça, on a quand même pris le soin de se régaler les papilles avec deux spécialités de Chichibu : le Butamisodon (porc au miso sur un bol de riz) et le Waraji Katsudon (porc pané imbibé de sauce qui prend la forme de Waraji (sandales traditionnelles japonaises) sur un bol de riz) au restaurant Chinbata, accessible à 20 minutes à pied depuis la gare de Chichibu mais qui vaut clairement le coup !

chinbata chichibu
L’entrée du restaurant Chinbata à Chichibu
chinbata resto
Vue sur Chichibu depuis le resto Chinbata
waraji katsudon butamisodon
Butamiso et Waraji Katsudon dans le même bol : une tuerie pour 1200 yen (9€)
chichibu jinja
L’entrée du sanctuaire Chichibu-jinja, le plus important de la ville
singes de la sagesses chichibu
Les fameux singes de la sagesse en version adulte
taiyaki chichibu
Un marchand de Taiyaki dans la rue Banba
anohana chichibu
C’est à Chichibu que se déroule l’histoire de l’Anime AnoHana, on retrouve même des références dans les distributeurs ! :)
matsuri no yu onsen
L’entrée du Onsen Matsuri No Yu
chichibu onsen
À l’intérieur du Onsen Matsuri No Yu…
chou cream chichibu
En bonus : les choux à la crème de la station Seibu-Chichibu qui sont exceptionnels… <3

C’est en dégustant un chou à la crème (vanille, bien sûr !) dans le train du retour que s’est achevé ce nouveau voyage à Chichibu. Un endroit dont je ne me lasse pas et qui est vraiment un super bon plan pour ceux qui sont en voyage à Tokyo et veulent voir un aperçu de la campagne japonaise authentique ainsi que de vrais Onsen ! :)

LES VIDÉOS DE CE VOYAGE

Départ pour Chichibu à bord du train 52 Seats Of Happiness et visite de Nagatoro

Kakigori, Hodosan-jinja, entraînement nocturne avant le Chichibu Matsuri et hôtel le soir

Ma vidéo sur l’auberge Miyamoto-ke, la fabrique de Whisky et l’excellent resto de Waraji Katsudon et Butamisodon

Ma vidéo sur la balade au centre de Chichibu

PARTAGER
Voyageur qui aime les contrastes et nuances, j'ai démarré le projet Ichiban Japan car je souhaitais faire découvrir plusieurs Japon en partant à la rencontre des Japonais.

6 Commentaires

  1. J’ai vraiment hate d y aller et de découvrir ce petit coin de paradis à mon prochain séjour in Japan ; )
    Merci Guigui
    Bizzz

    Nath

  2. C’est énorme ce que tu vis mon ami. Tu as l’air conscient d’être privilégié ! C’est bien tu n’en profitera que mieux . Merci pour toutes ces videos, j’ai vraiment l’impression de voyager en les regardant.Aussi c’est parfois très drôle .

    Bravo Guigui

  3. Un article encore super, de belles photos qui donnent envient surtout le butamiso et le waraji. Le ptit whisky à 10h du matin c’était pas trop violent? J’ai ouïe dire que les distilleries Japonaises concernant des whisky sont fort bien réputés. Regrouper les petites vidéos facebook sur le site c’est une excellente idée.
    Merci encore Guigui Sensei.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here