KOYASAN : PLONGÉE DANS UN JAPON MYSTIQUE

Situé dans la préfecture de Wakayama, Koyasan offre une magnifique plongée dans un Japon mystique et profond à seulement 2 heures d’Osaka !

koyasan
Koyasan, un Japon mystique et profond !

KOYASAN, UN LIEU SACRÉ DEPUIS PLUS DE 1200 ANS

Koyasan est connu pour être un grand centre bouddhiste regroupant plus d’une centaine de temples (117 au total) au cœur des montagnes de Wakayama. C’est en 816, soit il y a plus de 1200 ans, que le moine Kobo Daishi (également appelé Kukai) fonda Koyasan pour en faire le plus grand centre Shingon du pays. Depuis, et grâce aux efforts de ses nombreux disciples, le complexe de Koyasan s’est développé tout en restant un haut lieu sacré.

kobo daishi
Kobo Daishi alias Kukai, le fondateur de Koyasan.

C’est ainsi que Koyasan devient un centre monastique très important attirant chaque année de nombreux croyants, pèlerins et désormais touristes en quête d’une expérience profonde et authentique.

koyasan
Un Japon profond vous attend à Koyasan !

KONGOBU-JI, LE TEMPLE PRINCIPAL

Passage incontournable lors d’une visite à Koyasan, le temple Kongobu-ji est considéré comme le temple principal de Koyasan. Son bâtiment principal est magnifique à découvrir avec de nombreuses œuvres réalisées sur des Fusuma, les portes coulissantes japonaises. On trouve également derrière le temple un joli jardin sec représentant 2 dragons face à face.

kongobunji
Jardin sec du temple Kongobu-ji.
jardin sec kongobuji
Deux dragons face à face.

On trouve également la pagode Danjo Garan, véritable emblème de Koyasan, ainsi que de nombreux autres bâtiments à visiter dans lesquels on peut faire des expériences bouddhistes comme la pratique du Shakyo, la recopie de soutras.

danjo garan
Vue sur la pagode Danjo Garan.

LE TEMPLE OKUNO-IN

Le temple Okuno-in est un passage immanquable pour tout visiteur se rendant à Koyasan. Au bout d’une longue allée de plus de 2 km bordée de gigantesques cèdres se trouve le mausolée de Kobo Daishi, lieu hautement sacré. On dit d’ailleurs qu’il est toujours en vie, en état de méditation continue depuis près de 1200 ans… C’est d’ailleurs pour cela que, chaque jour, des moines se chargent de lui cuisiner et apporter des plats lors d’une cérémonie appelée Shojingu, qui se déroule sous les yeux des visiteurs.

C’est d’ailleurs pour cela que de nombreux pèlerins ayant complété le pèlerinage des 88 temples de Shikoku (pèlerinage en l’honneur de Kobo Daishi) se rendent dans la foulée à Koyasan afin d’effectuer une prière devant le mausolée de Kobo Daishi pour le remercier et clôturer leur parcours. On peut d’ailleurs facilement rejoindre Koyasan depuis la préfecture de Tokushima, sur Shikoku, en prenant un bateau.

cimetière okunoin
Un lieu à l’ambiance indescriptible !
shojingu
Shojingu, la cérémonie durant laquelle on sert chaque jour le repas à Kukai.

L’ambiance mystique des lieux est saisissante et offre une expérience inoubliable… mais ce n’est pas fini ! Le lieu se visite également de nuit à travers une visite guidée réalisée par des moines très gentils et parlant parfaitement anglais. Le coût est de 2300 yen (16€) par personne pour une balade de 2 heures et la réservation est possible via ce site. Je vous recommande très fortement cette expérience unique et marquante !

okunoin nuit
Le temple Okuno-in de nuit !

KADOHAMA GOMATOFU, LE TOFU DANS TOUS SES ÉTATS

Ce restaurant est spécialisé dans le tofu au sésame, la grande spécialité de Koyasan. Il est tenu par un fabricant de tofu au sésame depuis plusieurs générations. Si cela ne vous vend pas du rêve sur le papier, détrompez-vous ! Le tofu est décliné dans de nombreux goûts, sortes et textures ! Le tout à travers un superbe visuel représentant un mandala bouddhiste. Vraiment une excellente adresse que je recommande même si, popularité oblige, il vous faudra probablement faire la queue pour entrer !

Voir le restaurant Kadohama Gomatofu sur Google Maps

tofu koyasan
Le tofu dans tous ses états !
tofu koya
Un mandala de tofu !

SHUKUBO, L’EXPÉRIENCE DE DORMIR DANS UN TEMPLE

Expérience incontournable lors d’un voyage à Koyasan, Shukubo désigne le fait de passer la nuit dans un temple. Parmi les 117 temples de Koyasan, 51 proposent ainsi cette possibilité. L’hébergement comprend généralement un dîner et un petit-déjeuner de Shojin Ryori (cuisine végétarienne bouddhiste) ainsi qu’une ou plusieurs séances de liturgie bouddhiste.

rengejoin
Une chambre dans le temple Rengejo-in.

J’ai de mon côté énormément apprécié mon expérience au temple Rengejo-in. On trouve plusieurs superbes jardins en son sein et j’avais pour ma part pris une chambre très confortable et avec vue sur un de ces jardins. La cuisine était excellente et, surtout, l’expérience de méditation ou de liturgie bouddhiste avant chaque repas était exceptionnelle ! Dans une ambiance profonde et authentique, le moine, très charismatique, donne des explications complètes à la fois en japonais et en anglais, sans chercher à trop simplifier ni bâcler l’anglais.

rengejoin temple
Bienvenue au temple Rengejo-in !
rengejoin
Le jardin à l’intérieur du temple…

CHOISHI-MICHI, SUR LES CHEMINS DE PÈLERINAGE DE KOYASAN

Pour les amateurs de randonnée, Koyasan a également de belles choses à offrir avec ses routes de pèlerinage et notamment Choishi-michi, un sentier magnifique de 20 kilomètres qui a la particularité de compter 180 Choishi, de grands marqueurs de pierre indiquant le chemin tous les 109 mètres.

choishimichi
Choishi-michi, le chemin menant à Koyasan.
choishi michi
Choishi et Torii.

Le point de départ du sentier Choishi-michi se situe dans le village de Kudoyama, connu pour avoir été le lieu d’exil de Sanada Yukimura, grand Samurai de la fin du XVIe siècle. Les rues sont très charmantes, chaque maison possédant une lanterne rouge à l’entrée.

kudoyama
Dans les ruelles de Kudoyama.

C’est également là que se trouve le Jison-in, un joli temple créé par Kukai pour sa propre maman. C’est depuis ce temple que le pèlerinage sur le sentier Choishi-michi commence.

jinsonin
Le temple Jison-in, lieu dédié à la mère de Kukai.

Le chemin est vraiment très beau et passe notamment par le sanctuaire Niutsuhime-jinja, fondé il y a plus de 1700 ans, que je vous recommande de prendre le temps de découvrir !

niutsuhime jinja
Le superbe sanctuaire Niutsuhime-jinja.

Des randonnées sur de magnifiques sentiers, des temples dans lesquels on peut passer la nuit ou encore des restaurants de Shojin Ryori (cuisine végétarienne bouddhiste) : Koyasan réserve bien des surprises pour un voyage unique dans un Japon profond !

Voyageur qui aime les contrastes et nuances, j'ai démarré le projet Ichiban Japan car je souhaitais faire découvrir plusieurs Japon en partant à la rencontre des Japonais.

3 Commentaires

  1. Super article avec de vraies découvertes, on peut dire qu’on est à mille lieues de l’excitation des mégalopoles. Et de magnifiques photos en prime !
    En tous les cas ça donne clairement envie de se faire de belles randonnées protégés par la grandeur des cèdres.
    Qui sait quel esprit de la forêt on pourrait y rencontrer ?!

  2. Un article passionnant qui procure une réelle envie de se retrouver loin des bruits du monde.
    Merci à l’auteur. Les photos et le texte sont inspirants.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here