Tanabata, la fête des étoiles au Japon
Tanabata, la fête des étoiles au Japon

Le 7 juillet, on sort les yukata : c’est le jour où le Japon s’anime aux couleurs du Tanabata Matsuri, la fête des étoiles. Impossible de passer à côté de cet événement qui marque le début de l’été japonais : des milliers de décorations colorées habillent les rues commerçantes, temples et sanctuaires, et de nombreux festivals animent le pays pour célébrer cette fête ancestrale. Aujourd’hui, je vous propose donc de plonger dans la légende des deux étoiles amantes, Altair et Vega, et de découvrir où et comment célébrer Tanabata au Japon.

LA LÉGENDE DE TANABATA, LA FÊTE DES ÉTOILES

Puisant ses racines dans les traditions chinoises et japonaises, la légende de Tanabata nous raconte l‘histoire d’amour tragique entre deux étoiles : Orihime (Véga) et Hikoboshi (Altaïr), cruellement séparées par l’immensité de la Voie lactée. Orihime, princesse au talent inestimable et fille du dieu des cieux, passait ses journées à tisser des étoffes d’une beauté sans pareille, ravissant les habitants du monde céleste. Son destin croisa celui de Hikoboshi, un bouvier dévoué et laborieux, et ils succombèrent à un amour passionné et aveugle, négligeant alors leurs obligations. Les tissus d’Orihime perdirent leur splendeur et les bœufs de Hikoboshi s’égarèrent, semant la confusion dans les cieux.

Furieux face à cette insouciance, le père d’Orihime sépara les deux amants par une rivière céleste infranchissable, la Voie Lactée. Condamnés à l’éloignement, Orihime et Hikoboshi ne pouvaient que pleurer leur amour perdu. Touché malgré tout par la tristesse de sa fille, le dieu des cieux consentit à accorder aux amants une rencontre annuelle. Chaque septième jour du septième mois, ils sont autorisés à se retrouver, à condition d’avoir accompli leurs tâches avec diligence tout au long de l’année.

Ainsi, chaque année, Orihime et Hikoboshi se rejoignent en ce jour particulier. Des pies, messagers bienveillants, créent un pont au-dessus de la Voie lactée pour faciliter leur rencontre. Cependant, si la pluie vient troubler le ciel, les pies ne peuvent s’envoler et les amants devront alors patienter jusqu’à l’année suivante… Le 7 juillet tombant au beau milieu de la saison des pluies, c’est l’incertitude qui plane chaque année… faisant de chaque rencontre un moment si précieux !

UN DÉBUT D’ÉTÉ TOUT EN COULEURS

Ayant lieu au début du mois de juillet, Tanabata est une fête qui marque souvent le début de l’été japonais. Les festivals qui sont organisés pour l’occasion apportent une touche de couleur et d’espoir en ce début d’été, et sont souvent l’occasion parfaite pour ressortir son premier yukata de la saison. Même sans forcément se rendre dans les Tanabata Matsuri, la fête des étoiles annonce partout le lancement de la période estivale à travers ses décorations spécifiques qui se retrouvent partout dans la vie quotidienne : dans les rues commerçantes shotengai, les boutiques et restaurants, les temples et sanctuaires, les gares, ou encore les écoles.

Il existe 7 types de décorations spécifiques à Tanabata qui colorent joliment ce début d’été, bien qu’elles ne se retrouvent pas constamment toutes ensemble :

  • Le fukinagashi, un long manche à air symbolisant le tissage d’Orihime. Plus il est haut, plus nos souhaits peuvent atteindre les étoiles. C’est la décoration principale de Tanabata dans les rues commerçantes.
  • Les tanzaku, des petites cartes rectangulaires sur lesquelles on écrit un vœu, Tanabata étant le moment idéal pour cela car, selon la légende, les amants réunis ce soir-là sont si heureux qu’ils exaucent n’importe quel souhait. Ce vœu, parfois sous forme de poème, est ensuite accroché à des branches de bambou, un arbre sacré car il pousse droit, monte haut vers le ciel et reste vert même en hiver. Les cartes tanzaku sont déclinées en 5 couleurs représentant les éléments chinois : bleu ou vert (bois), rouge (feu), jaune (terre), blanc (métal), et violet (eau).
  • Les orizuru, des grues en origami qui sont un symbole de longévité.
  • Les kamigoromo, des petits kimono en origami, qui non seulement protègent contre les maladies, mais évoquent également l’amélioration des techniques de couture.
  • Les kinchaku, représentant le succès dans les affaires.
  • Les toami, des filets en origami représentant une bonne pêche qui se déclinent aussi en différentes couleurs.
  • Les kuzokago, des sacs poubelle qui incarnent l’importance de la propreté durant les festivités.
  • En bonus, les kusudama, des boules ornementales traditionnellement destinées à représenter la fleur de dahlia, qui prennent aujourd’hui diverses formes décoratives au sommet des banderoles festives.

LES SPÉCIALITÉS POUR TANABATA

Comme toujours, les fêtes sont une excellente excuse pour se régaler, et Tanabata ne fait pas exception, invitant à se délecter de douceurs estivales rafraîchissante pour bien commencer l’été.

  • Somen : ce sont des nouilles fines et blanches servies froides, très rafraîchissantes. On dit que leur forme représente la Voie lactée qui sépare les deux amants Orihime et Hikoboshi.. En savourant ces nouilles, on espère renforcer les liens entre les étoiles et ses propres souhaits.
  • Suika : La pastèque est un autre aliment populaire pendant Tanabata. Sa couleur rouge vif symbolise la passion et l’amour, et on pense qu’elle apporte la chance et la prospérité. Les tranches de pastèque peuvent être coupées en formes d’étoiles ou d’autres motifs festifs.
  • Amanatto : ce sont des haricots sucrés, confits dans du sucre et souvent colorés de manière festive.
  • Kakigori : Ce n’est pas forcément une spécialité de Tanabata mais plus largement de l’été au Japon. Cette glace râpée est un dessert rafraîchissant parfait pour les chaudes journées d’été. Elle est souvent parfumée à des sirops de fruits de différentes couleurs, ce qui donne un aspect visuel attrayant et festif. Tanabata est une belle occasion pour savourer cette spécialité !

LES FESTIVALS POUR TANABATA

Pour vivre pleinement la fête des étoiles, l’idéal est de se rendre dans les nombreux Tanabata Matsuri qui se tiennent pour l’occasion. On peut y savourer des douceurs dans les stands de nourriture, profiter de danses et parades, voire d’autres animations. Bien que Tanabata ait lieu le 7 juillet, certains festivals se tiennent parfois à une date différente, souvent début août. Comme pour d’autres fêtes anciennes, le passage au calendrier grégorien en 1873 a créé un décalage d’environ 1 mois dans certaines régions. En se déplaçant dans le pays, on peut donc aujourd’hui célébrer Tanabata à la fois en juillet et en août. Voici d’ailleurs une petite sélection de Tanabata Matsuri à travers le Japon :

  • Du 1er jeudi au 1er dimanche de juillet : Shonan Hiratsuka Tanabata Matsuri (préfecture de Kanagawa)
    Un des festivals de Tanabata les plus grandioses du Japon. Proche de la capitale, il émerveille les visiteurs avec ses centaines de décorations scintillantes, créant une atmosphère magique après le coucher du soleil. Le festival est également animé par un défilé coloré et plus de 400 stands ambulants.
  • 1er week-end de juillet : Shitamachi Tanabata Matsuri (Tokyo)
    Au cœur de Tokyo, ce festival anime les rues sur 1,2 km entre Ueno et Asakusa avec des décorations festives, des danses, des spectacles et de nombreux stands. La parade commence vers 13h le samedi et les rues sont fermées à la circulation le week-end.
  • 1er week-end de juillet : Maebashi Tanabata Matsuri (préfecture de Gunma)
    Avec la jolie rivière Hirose comme toile de fond, la ville de Maebashi se colore à l’occasion de Tanabata. Les rues sont bordées de centaines de stands, proposant de nombreuses spécialités locales.
  • 6-7 juillet : Zojo-ji Tanabata Matsuri (Tokyo)
    Les 6 et 7 juillet à partir de 18h au temple Zojo-ji, on peut admirer une Voie Lactée représentée par des lanternes de papier washi fabriquées par des étudiants. Un événement assez sobre, sans réelle festivité, mais qui propose un joli spectacle avec la Tokyo Tower en toile de fond.
  • Dernier week-end de juillet : Ichinomiya Tanabata Matsuri (préfecture d’Aichi)
    Un festival dynamique avec de la danse Bon Odori, un concours de cosplay, des stands de nourriture et de nombreux divertissements pour enfants. C’est une célébration majeure depuis 1956, remerciant la divinité du textile du sanctuaire Hatori-jinja.
  • Début août : Asagaya Tanabata Matsuri (Tokyo)
    Un festival vibrant où les rues du quartier d’Asagaya se parent de décorations de Tanabata. On y déguste des spécialités locales et découvre l’artisanat régional. La fête anime tout le quartier, particulièrement autour de l’arcade commerçante Asagaya Pearl Center.
  • 2-3 août : Noshiro Tanabata Tenku no Fujayo (préfecture d’Akita)
    Un spectacle unique où deux gigantesques lanternes en forme de châteaux défilent dans les rues de Noshiro. Hautes de plus de 20 mètres, ces lanternes créent une atmosphère magique et spectaculaire au milieu des animations et stands de nourriture. Une fête impressionnante et galvanisante !
  • 1er week-end d’août : Kamifukuoka Tanabata Matsuri (préfecture de Saitama)
    Ce festival métamorphose la ville de Fujimino avec ses 300 éclatantes banderoles de Tanabata déployées autour de la gare. L’événement comprend des performances de tambours taiko, de la musique, des danses traditionnelles, ainsi qu’un défilé de mikoshi pour enfants !
  • 1er week-end d’août : Anjo Tanabata Matsuri (préfecture d’Aichi)
    Un bel événement festival avec de nombreuses animations dansantes, de somptueuses décorations, des stands de nourriture et d’artisanat, ou encore de la danse Bon Odori.
  • 5-7 août : Tanabata Edoro Matsuri (préfecture d’Akita)
    Un festival vieux de 300 ans illuminant les nuits avec des toiles d’artistes ukiyo-e représentant de belles femmes. Les rues s’animent sous les lumières des lanternes, créant une atmosphère féerique.
  • 6-7 août : Yamaguchi Tanabata Chochin Matsuri (préfecture de Yamaguchi)
    Depuis plus de 500 ans, Yamaguchi s’illumine avec plus de 10 000 lanternes rouges. La ville devient un spectacle enchanteur avec des mikoshi transportés dans les rues et diverses animations festives.
  • 6-8 août : Sendai Tanabata Matsuri (préfecture de Miyagi)
    Cet énorme festival transforme Sendai en une ville colorée et animée. Les rues sont décorées de milliers de banderoles multicolores, fabriquées à la main par les commerçants, les écoles et les groupes locaux. Le festival propose de nombreuses animations musicales, sportives et théâtrales, ainsi qu’une variété de stands de nourriture. Pour lancer les festivités, un feu d’artifice spectaculaire est organisé la veille du festival (le 5 août) autour du parc Nishi Koen.
  • 6-8 août : Tanabata-jinja no Natsu Matsuri (préfecture de Fukuoka)
    Une belle fête durant laquelle de nombreuses animations musicales et théâtrales sont organisées au milieu des stands de nourriture. Pensez à mettre votre réveil, car une jolie danse du lion est proposée à 5 heures du matin !

Tanabata est ainsi une fête largement célébrée au Japon, omniprésente dans les rues à travers ses décorations colorées qui annoncent le début de l’année. Peu importe où l’on se trouve, il y a toujours un Tanabata Matsuri à aller voir, que ce soit en juillet ou en août ! L’occasion idéale de vivre de beaux moments festifs et d’admirer des spectacles musicaux ou dansants qui mettent des étoiles dans les yeux ! J’espère que cet article vous aura permis de mieux comprendre et apprécier cette célébration, et si vous souhaitez découvrir encore plus de festivals, n’hésitez pas à consulter mon e-book 600 festivals du Japon – L’encyclopédie des matsuri et mon article mensuel sur les festivals à Tokyo en juillet 2024 !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. lepavillondort
    7 juillet 2024

    Trop intéressant que tu nous racontes comme souvent l’origine des festivals (et d’autres choses) avec ta connaissance du Japon et des Japonais ! Une énième raison de la qualité du travail

    1. 8 juillet 2024

      Merci beaucoup <3

  2. Gorin
    6 juillet 2024

    La fête de Tanabata, sous un ciel étoilé,
    Des vœux sur des papiers, pour l’amour révélé

    1. 8 juillet 2024

      J’ai les larmes aux yeux et envie de me battre !!!!