LE JAPON EN JUILLET

Après un mois de juin sous une pluie de couleurs, c’est le mois de juillet qui transpire déjà dans les rues, apportant avec lui une forte chaleur, aussi bien au niveau des températures que des esprits ! Il fait bien chaud et humide, mais de rafraîchissantes surprises permettront aux voyageurs d’apprécier pleinement leur voyage en été !

Le Japon en janvier
Le Japon en février
Le Japon en mars
Le Japon en avril
Le Japon en mai
Le Japon en juin
Le Japon en juillet
Le Japon en août
Le Japon en septembre
Le Japon en octobre
Le Japon en novembre
Le Japon en décembre

TANABATA MATSURI, LA FÊTE DES ÉTOILES

En juillet, c’est l’été, et le marqueur par excellence du début de l’été au Japon, c’est le Tanabata Matsuri, la fête des étoiles qui a lieu le 7 juillet. C’est une fête qui célèbre l’amour de deux étoiles séparées par la Voie Lactée qui ont l’autorisation de se retrouver uniquement cette nuit-là. C’est vraiment l’événement qui symbolise le début de l’été, et c’est souvent pour les Japonais l’occasion de porter leur premier yukata de la saison.

Durant tout le mois de juillet, le Tanabata Matsuri est omniprésent dans les rues commerçantes et les boutiques à travers 7 décorations spécifiques qu’on retrouve partout, notamment les tanzaku, des petites bandes de papier sur lesquelles on écrit un vœu pour qu’il soit exaucé par les étoiles dans l’euphorie de leurs retrouvailles.

Pour bien profiter de la fête des étoiles, le mieux est de se rendre dans un des nombreux festivals qui se déroulent pour l’occasion. Ils ont lieu autour du 7 juillet, mais certains se déroulent 1 mois plus tard, ou même à une date qui n’a rien à voir, comme par exemple le Tanabata Matsuri d’Ichinomiya, dans la préfecture d’Aichi, qui est très vivant et se tient chaque année le dernier week-end de juillet. La fête dure toute la journée du matin au soir, et je recommande pour le dîner l’excellent restaurant Robata no Ibushi, près de la gare d’Ichinomiya.

ichinomiya tanabata matsuri
Le Tanabata Matsuri d’Ichinomiya (préfecture d’Aichi).
robata no ibushi
Robata no Ibushi, un restaurant qui sert d’excellents plats dans une belle ambiance à Ichinomiya.

LA SAISON DES LOTUS ET DES TOURNESOLS

On a pu le voir durant tous les mois précédents : les Japonais aiment particulièrement les fleurs et célèbrent leurs beautés à travers d’innombrables événements tout au long de l’année, mais en été c’est beaucoup plus calme !  Les principaux acteurs de la saison estivale sont les lotus et nénuphars (plutôt en juillet), et les tournesols (plutôt en août). Il y a parfois quelques petits événements qui les accompagnent, mais ça reste très discret : on est bien loin de la folie des cerisiers et autres.

On trouve quand même quelques jolis coins à voir, comme par exemple l’étang de Monet, dans la préfecture de Gifu, qui tient son nom du fait qu’il ressemble de manière naturelle au célèbre bassin de l’impressionniste. Juste à côté de Tokyo, la ville de Zama est quant à elle la spécialiste des tournesols, puisqu’elle propose 2 petits festivals locaux en juillet et en août.

étang de monet seki
L’étang de Monet dans la ville de Seki (préfecture de Gifu).

LES PLAGES JAPONAISES

Le 3e lundi de juillet, c’est Umi no Hi, un jour férié qui a pour but de remercier les divinités de la mer et de souhaiter la protection des baigneurs. Ça coïncide souvent avec la fin de la saison des pluies et le début de la saison des plages. De mi-juillet à fin août, c’est le moment où les plages sont animées, avec notamment des barbecues et des restaurants (appelés Umi no Ie) installés juste pour l’occasion. 

Le Japon possède des plages paradisiaques, notamment sur l’archipel d’Okinawa où elles peuvent clairement rivaliser avec les plus belles au monde, mais dans le reste du pays, c’est loin d’être inoubliable malgré les plus de 30 000 kilomètres de côtes. En fait, il n’y a pas vraiment cette culture de la plage qu’on peut retrouver ailleurs.

iriomote plage
Plage paradisiaque à Iriomote (Okinawa).

LE TOURNOI DE SUMO DE NAGOYA

Comme tous les mois impairs, le sumo est à l’honneur en juillet avec le grand tournoi de sumo qui se déroule à Nagoya et qui offre justement l’occasion de découvrir la ville et ses alentours, souvent boudés. S’il est vrai que, sur le papier, la ville ne vende pas immédiatement du rêve, elle réserve tout de même de belles surprises et, surtout, est parfaitement située pour partir en exploration dans les régions aux alentours (Aichi, Gifu, Mie, Nagano, Shizuoka). N’hésitez pas à vous servir de mon article sur les endroits incontournables de Nagoya !

sumo nagoya
Le tournoi de Sumo de Nagoya en juillet.

JOURNÉE D’ÉTÉ À CHICHIBU

Direction ensuite Chichibu, dans la préfecture de Saitama, pour profiter d’une belle journée d’été en compagnie de Djiguito, le mangaka français qui a réalisé toutes les illustrations de mon livre ! Il vaut mieux se lever tôt en été pour visiter un maximum le matin et se reposer le midi dans des restos et cafés pour éviter le pic de chaleur entre 11h et 15h, avant de reprendre les visites en fin d’après-midi puis en soirée avec les nombreux festivals de danse qui ont lieu durant la saison estivale.

À Chichibu, la boutique qu’il faut absolument visiter est Hahaso Taiyaki, une maman japonaise adorable qui fait de bons desserts avec des Taiyaki et Kakigori. En prenant le train 10 minutes, on se retrouve alors à Nagatoro, un superbe village connu pour ses rochers qui bordent la rivière. Le ryokan Choseikan propose en été un restaurant de Nagashi Somen, des nouilles de blé qui s’écoulent dans des demi-cannes de bambou et que l’on essaie d’attraper avec les baguettes. Le Kakigori (glace râpée japonaise) étant la spécialité du coin, impossible de ne pas se laisser tenter au salon de thé Sansou et son ambiance charmante. Pour clôturer la visite, le sanctuaire Hodosan-jinja plonge les visiteurs dans une ambiance hors du temps. Ce n’était qu’une visite en aller-retour d’une journée depuis Tokyo, mais n’hésitez pas à consulter mon article sur les endroits à voir à Chichibu sur plusieurs jours.

hahaso taiyaki chichibu
Hahaso Taiyaki, la boutique de desserts à visiter absolument à Chichibu !
choseikan nagashi somen
Le resto de Nagashi Somen de Choseikan à Nagatoro.
Kakigori au café Sansou
Kakigori au café Sansou à Nagatoro.

L’ÉTÉ DANSE DANS LES RUES

Dès le mois de juillet, on peut voir partout à travers le pays de grandes scènes se dresser et inviter les passants à danser autour dans une belle ambiance de communion. Les festivals de danse Bon Odori ont lieu presque quotidiennement de juillet à août. Aucun week-end ne se déroule sans plusieurs événements de la sorte. La danse Bon Odori est liée à O-Bon, la fête des ancêtres qui a lieu au mois d’août dans la majeure partie du pays, mais qui commence en juillet dans pas mal d’endroits. Si l’été japonais est bien chaud, cette chaleur se retrouve également dans les coeurs grâce à ces festivals qui brisent la glace et font vivre de merveilleux moments !

bon odori sugamo
Le festival de danse Bon Odori de Sugamo à Tokyo.

DOYO NO USHI NO HI, LE JOUR DE L’ANGUILLE

Fin juillet, pour affronter la chaleur estivale, il y a une coutume qui remonte à l’époque d’Edo et qui est encore très observée aujourd’hui : on mange de l’unagi, l’anguille japonaise ! Doyo no Ushi no Hi est le jour où l’on mange de l’anguille ! Il tombe à une voire deux dates variant chaque année entre fin juillet et début août. C’est le jour où tous les restaurants d’unagi font leur plus gros chiffre d’affaire, même chose pour les supermarchés qui vendent de l’anguille, mais pour être honnête, je dirais que c’est justement le pire jour pour en manger car les restos sont bondés et l’anguille n’est pas forcément de la meilleure qualité…

unagi
Unagi, l’anguille japonaise.

Je vous emmène tout de même manger de l’unagi dans un de mes restos préférés à Gifu : Uokatsu, un établissement qui sert de l’anguille depuis plus de 130 ans et qui jouit d’une magnifique ambiance avec son grand jardin.

uokatsu gifu
Uokatsu, un magnifique restaurant d’Unagi à Gifu.

C’est là-dessus que se termine cette vidéo sur le mois de juillet au Japon : un été qui chante aux oreilles et fait danser les rues ! Si vous en voulez plus, ça se passe dans mon livre 72 saisons du Japon, disponible partout. Rendez-vous le mois prochain pour le Japon en août ! :)

Voyageur qui aime les contrastes et nuances, j'ai démarré le projet Ichiban Japan car je souhaitais faire découvrir plusieurs Japon en partant à la rencontre des Japonais. Auteur du livre "72 saisons du Japon" disponible partout (librairies, FNAC, Amazon) et en version numérique sur ce site.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici