Ichiban Japan > Vidéos d'Ichiban Japan > 12 mois au Japon > Le Japon en août
Le Japon en août
Le Japon en août

Après un mois de juillet qui chante aux oreilles et fait danser les rues sous une chaleur écrasante, c’est le mois d’août qui prend le relais et qui continue lui aussi de nous faire transpirer ! Il s’agit d’une période très intense et animée, c’est le mois où on retrouve le plus de matsuri ! Dans tous le pays, villes comme villages, l’été baigne dans une atmosphère festive avec ces événements organisés partout sur l’Archipel ! Si les journées peuvent être un peu difficiles avec la chaleur, les soirées sont quant à elles magiques et touchantes !

L’ÉTÉ AU NORD DU JAPON

Début août, c’est le nord du Japon qui donne le rythme avec d’énormes festivals qui ont lieu tous les jours toute la première moitié du mois dans le Tohoku, au nord de l’île principale. On peut facilement compter une vingtaine de grands matsuri, les plus connus étant les suivants :

morioka sansa odori
Morioka Sansa Odori, un festival très chaleureux !
nebuta matsuri aomori
Nebuta Matsuri, l’un des plus grands festivals du nord du Japon.

LA PÉRIODE D’O-BON

Mi-août, c’est la période d’O-Bon, la fête des ancêtres, qui a lieu chaque année du 13 au 16 août et constitue l’apogée de l’été japonais. Avec le Nouvel An et la Golden Week en mai, c’est l’une des 3 grandes périodes de vacances pour les Japonais ! Pourtant, il n’y a pas de jour férié, mais tout le monde est invité à prendre ses jours de congé et pas mal d’entreprises ferment à ce moment-là. 

On retrouve partout dans le pays des festivals de danse Bon Odori, la danse qui est associée à cette fête. On danse en communion, et tout le monde peut participer, les mouvements sont très simples donc n’ayez pas peur de vous lancer. Les chorégraphies sont propres à chaque région et restent toujours les mêmes, donc elles revêtent un aspect très nostalgique pour les Japonais, puisque ce sont les exactement les mêmes pas qu’ils faisaient quand ils étaient petits, les mêmes que faisaient leurs ancêtres, et les mêmes que feront leurs enfants.

gujo odori
Les nuits d’été sont chaleureuses !

Et pour en profiter, direction la ville de Gujo-Hachiman (préfecture de Gifu) et son merveilleux festival Gujo Tetsuya Odori qui se déroule chaque année du 13 au 16 août. Durant cette période, toute la ville danse sans discontinuer de 20h à 5h du matin… C’est sans conteste mon festival préféré, toutes saisons et régions confondues ! L’idéal est de venir dans la journée pour profiter de la ville en se faisant de bons cafés tels que Sogi-an, un magnifique salon de thé au bord de la rivière, avant de se laisser emporter par le festival une fois la nuit tombée…

sogi-an gujo
Le salon de thé Sogi-an à Gujo Hachiman.
gujo odori
Danser sans s’arrêter, même sous la pluie…

SE RAFRAÎCHIR DANS LES MONTAGNES

En août, il fait toujours très chaud et lourd au Japon, donc comme en juillet, on essaie de trouver des coins pour se rafraîchir un peu, dans les montagnes ou au bord des rivières. De la même manière qu’on avait un jour férié dédié à la mer en juillet, on a un jour férié dédié à la montagne le 11 août. L’été peut donc être l’occasion d’aller faire des randonnées en montagne, la plus populaire étant bien sûr celle du mont Fuji qui attire chaque année de nombreux aventuriers du 1er juillet au 10 septembre.

fujisan
Lever de soleil au sommet du Mont Fuji

VOYAGE À TOYAMA ET ISHIKAWA

Pour affronter les fortes chaleurs de l’été, je vous propose ce mois-ci un voyage dans les montagnes des préfectures de Toyama et Ishikawa en compagnie du frérot Naoki, le corsaire au corps sec. Direction tout d’abord Gokayama, une vallée où sont nichés plusieurs vieux villages historiques, notamment Ainokura et Suganuma qui sont les plus importants. Là-bas, je recommande le restaurant de soba Matsuya à Ainokura pour le déjeuner, et surtout l’excellent café Sabou Tenohira qui offre une belle ambiance et de délicieuses douceurs !

ainokura
Le village historique d’Ainokura.
suganuma
Bien plus petit, le village de Suganuma se situe à quelques minutes d’Ainokura.
café suganuma
Sabou Tenohira, un excellent café qui propose des Soba Dango (et un incroyable gâteau au chocolat).

On a ensuite passé la nuit à Kaga Onsen, une ville qui regroupe 4 villages à Onsen, pas loin de Kanazawa. Le ryokan Kagari Kisshotei, situé à Yamanaka Onsen, offre de jolis bains (malheureusement pas accessibles aux personnes tatouées) et différentes animations gratuites, comme par exemple un spectacle de taiko.

kagari kisshotei
Onsen au milieu de la verdure à Kagari Kisshotei.
ryokan yamanaka onsen
L’hôtel propose un spectacle et une expérience de Taiko aux clients.

Le lendemain, on a profité de la fraîcheur de Yamanaka Onsen dans les gorges de Kakusenkei, où l’on trouve Kakusenkei Kawadoko, un magnifique salon de thé aménagé juste au bord de la rivière : fraîcheur et douceur garanties ! Juste à côté, la vieille demeure Mugen-an offre une petite visite agréable avec également un salon de thé pour boire du matcha.

kawadoko kaga onsen
Une oasis de fraîcheur en plein été !
mugen an
Le demeure Mugen-an, une petite visite agréable.

Autour de Kaga Onsen, le lieu le plus sacré est le temple Nata-dera, un lieu magnifique proposant une jolie balade avec un jardin, une grotte, ou encore des rochers qui abritent des stèles et torii. À seulement 2 minutes à pied, je recommande le restaurant HO GA qui a la particularité de mettre l’artisanat local en valeur à travers son concept : on choisit d’abord les assiettes et bols dans lesquels on veut manger (qui sont superbes), puis ce qu’on veut manger ensuite. Enfin, à environ 10 minutes de voiture du temple et du restaurant, Hiyo Koke no Sato est un endroit hors du temps qui plonge les visiteurs dans une ambiance mystique : tout est noyé sous une belle mousse verte.

natadera
Le temple Nata-dera.
ho ga restaurant
Plat du jour au restaurant HO GA.
hiyo koke no sato
Hiyo Koke no Sato, un lieu onirique !

UNE JOURNÉE À KANAZAWA

Dernière étape du voyage, la ville de Kanazawa présente l’énorme avantage de pouvoir très facilement se parcourir à pied. Les principaux points d’intérêt peuvent en effet se relier en 15-20 minutes de marche. Avant de reprendre le Shinkansen pour Tokyo en fin d’après-midi, on a ainsi passé la journée dans les lieux incontournables de Kanazawa. Direction tout d’abord le marché aux poissons Omicho Ichiba, que je recommande de visiter dans la matinée en déjeunant très tôt afin d’éviter les longues files d’attente pour les meilleurs restos. La grande spécialité du marché est le kaisendon (bol de riz recouvert de différents sashimi), et le restaurant Ushioya est un des plus qualitatifs.

omicho ichiba
Le marché aux poissons Omicho Ichiba à Kanazawa.
ushioya kanazawa
Kaisendon du restaurant Ushioya à Omicho Ichiba.

En marchant 10-15 minutes depuis le marché, on arrive au château de Kanazawa, dont je ne recommande pas forcément la visite, le mieux étant de l’apprécier de loin. Mais, juste à côté, le jardin Kenrokuen est un incontournable, considéré comme l’un des 3 plus célèbres jardins du Japon (avec le Korakuen d’Okayama et le Kairakuen de Mito). Si ce n’est clairement pas mon jardin préféré au Japon, il reste néanmoins très beau avec ses nombreux pins et son grand étang.

kenrokuen kanazawa
Kenkoruen, l’un des 3 plus célèbres jardins du Japon.

À 15 minutes de marche depuis le jardin, on trouve le vieux quartier geisha Higashi Chayagai, l’endroit carte popo de Kanazawa. Une visite absolument immanquable lors d’un passage dans la ville ! On peut y goûter des glaces aux feuilles d’or, visiter l’ancienne maison de geisha Shima pour mieux comprendre l’histoire du quartier, ou encore assister à des spectacles de geisha dans certains salons de thé ou lors d’événements saisonniers.

higashi chayagai
Bienvenue à Higashi Chayagai !

Juste à côté de Higashi Chayagai, Kazuemachi Chayagai est un autre quartier geisha beaucoup plus discret et moins fréquenté. On déambule dans des ruelles étroites qui regorgent de petits cafés très stylés, comme par exemple Mayuzuki Kuragarizaka qui est un véritable bijou caché !

kazuemachi chayagai
Kazuemachi Chayagai, un endroit magnifique et peu fréquenté.
Mayuzuki Kuragarizaka
Shiruko au lait de coco au salon de thé Mayuzuki Kuragarizaka.

C’est là-dessus que se termine cette vidéo sur le mois d’août au Japon : un mois très chaleureux, aussi bien au niveau des températures que des cœurs avec la fête qui est vraiment quotidienne sur l’Archipel. Rendez-vous le mois prochain pour le Japon en septembre ! :)

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *