20 boissons japonaises à tester
20 boissons japonaises à tester

Un voyage au Japon offre l’opportunité de goûter de nouvelles saveurs, voire parfois de faire des expériences gustatives exotiques : voyager, c’est en effet l’occasion de repousser ses limites au bénéfice de la découverte. Si la cuisine japonaise réserve une infinité de plats à déguster, il y a également tout un monde de boissons japonaises à découvrir lors d’un voyage ! Des breuvages de braves aux nectars de vieillards, je vous propose aujourd’hui une liste de 20 boissons japonaises à découvrir lors de votre séjour au Japon : préparez vos papilles !

LES BOISSONS JAPONAISES

Avec ses innombrables distributeurs automatiques, ses konbini à perte de vue et ses izakaya à la bonne franquette, le Japon ne manque pas de tentations pour une beuverie, qu’elle soit alcoolisée ou non. L’offre est pléthorique, car au-delà des classiques sodas, eaux et jus de fruits, on trouve toujours une grande sélection de boissons intrigantes, avec notamment plein de saveurs saisonnières. Si beaucoup s’avèrent clairement décevantes par leur goût chimique ou au contraire trop fade, il y a néanmoins des breuvages qui réservent de savoureuses découvertes, et il serait par exemple bien dommage de voyager au Japon sans déguster du matcha, du nihonshu, ou encore de l’umeshu !

Je vous propose donc aujourd’hui une sélection de 20 boissons incontournables à goûter au Japon. Certaines seront plus ou moins bonnes, mais toutes représentent un certain intérêt, même s’il est parfois ailleurs que dans le goût !

LE MATCHA

matcha thé
Le matcha, l’or vert du Japon.

Lorqu’on parle de boissons japonaises, c’est évidemment l’une des premières à venir en tête : le matcha est une poudre de thé vert moulu. Il est connu pour son goût amer et légèrement sucré, ainsi que pour ses propriétés antioxydantes bénéfiques pour la santé. Il est souvent associé à la cérémonie du thé japonaise, où il est préparé en le fouettant avec un fouet en bambou (chasen) pour obtenir sa texture épaisse caractéristique. Si certains peuvent avoir du mal avec son goût assez amer (bien que la sucrerie qui l’accompagne permette de contrebalancer), la dégustation de matcha est une activité incontournable lors d’un voyage au Japon. Au milieu d’un jardin, dans une maison de thé traditionnelle, ou encore dans un beau ryokan : le matcha est une boisson qui est sublimée par le cadre dans lequel on l’apprécie.

LE THÉ VERT

thé vert
Thé vert sencha, le type de thé le plus courant au Japon.

Il y a souvent des confusions au sujet du thé vert au Japon. Beaucoup de voyageurs ne font pas la différence entre matcha et thé vert. Le matcha est un type de thé vert très particulier que l’on fouette et qui prend une texture épaisse, mais le thé vert englobe énormément d’autres variétés qui sont bien plus répandues dans le quotidien des Japonais. Par exemple, le sencha est un thé vert classique extrêmement consommé, le hojicha est un thé vert torréfié qui prend une couleur brune, et le genmaicha est un thé vert au riz grillé. Ces 3 sortes sont les plus intéressantes à découvrir et on les retrouve souvent servies au restaurant, donc n’hésitez pas à toutes les tester !

LE SOBACHA

sobacha
Le sobacha en bouteille est assez rare, il se déguste plutôt chaud dans les restos de soba.

Souvent servi dans les restaurants de soba (nouilles de sarrasin), le sobacha est une infusion de graines de sarrasin grillées rafraîchissante et légèrement acidulée, avec des notes de noisette et de pain grillé. Cette boisson regorge de bienfaits : riche en magnésium, en fibres, en vitamines et en protéines, elle satisfait et nourrit, tout en étant exempte de théine (il s’agit d’une infusion et non d’un thé). Une option délicieuse et saine, à déguster chaud ou froid ! C’est l’une des boissons les plus agréablement surprenantes de cette liste !

LE NIHONSHU

nihonshu sake japon
La star des boissons alcoolisées au Japon : le nihonshu !

Couramment appelé sake en dehors du Japon, le nihonshu est l’alcool de riz japonais. C’est de loin la boisson alcoolisée japonaise la plus célèbre, même s’il est souvent confondu avec autre chose… Dans les restaurants japonais bas de gamme en France, on a souvent un digestif chinois servi à la fin du repas (dans les fameux verres érotiques) qui se fait appeler “sake” alors qu’il n’a absolument rien en commun avec le nihonshu… Le vrai nihonshu se rapproche plutôt du vin blanc : il tourne autour de 15 degrés d’alcool, il se déguste en accord avec le repas, et il varie énormément selon les régions et les variétés, pouvant être aussi bien sec que fruité.

Si le nihonshu peut également se boire chaud, c’est froid qu’il dégage le mieux son caractère et ses saveurs uniques. Plus le riz est poli, plus la bouteille est prestigieuse, c’est pourquoi le junmai daiginjo (riz poli à au moins 50%) est la catégorie des sake les plus prisés, équivalant en quelque sorte à un grand cru.

L’AMAZAKE

L'amazake boisson japonaise sans alcool
L’amazake, le sake sans alcool.

Souvent réalisé à partir des restes de riz ayant servi à confectionner du nihonshu, l’amazake est une boisson traditionnelle japonaise qui ne contient pas d’alcool. Sa douceur et son goût délicat en font une boisson appréciée par tous, des plus jeunes aux plus âgés. D’une blancheur immaculée, l’amazake est très populaire au Japon, notamment bien chaud durant la période hivernale (souvent servi durant les festivités du Nouvel An), mais il peut également se boire frais en été. Le goût sucré et la texture épaisse peuvent surprendre la première fois, mais on se met vite à l’apprécier !

L’UMESHU OU UME JUICE

umeshu alcool de prune japonais
L’umeshu, le délicieux alcool de prune japonais.

On the rocks, sec ou coupé à l’eau gazeuse, l’umeshu (littéralement “alcool de prune”, bien qu’on parle plus spécifiquement du fruit de l’abricotier du Japon) est l’une des boissons alcoolisées les plus appréciées du pays, bien que son goût très sucré soit traître. L’ume juice est quant à lui la version sans alcool de l’umeshu, également très populaire. Souvent boisson coup de cœur des voyageurs, c’est à goûter absolument et disponible un peu partout !

LE YUZUSHU OU YUZU JUICE

yuzushu
Le yuzushu se trouve au supermarché, mais le mieux est de goûter ça dans un bar ou le resto d’un ryokan.

C’est un peu comme la version acidulée de l’umeshu : le yuzushu est une liqueur japonaise élaborée à partir du yuzu, un agrume japonais qui rappelle le citron. Aujourd’hui, il existe de nombreuses variétés de liqueurs de yuzu, toutes réalisées en faisant macérer les petits agrumes fraîchement récoltés dans de l’alcool et du sucre. Version sans alcool du yuzushu, le yuzu juice est un breuvage qui mérite tout autant la dégustation.

LE MIKANSHU OU MIKAN JUICE

mikan juice
Mikan juice, le jus de mikan.

Liqueur élaborée à partir de mandarine japonaise mikan offrant une douceur légèrement acidulée, le mikanshu a de quoi faire vibrer les papilles, aussi bien en apéritif, en digestif léger ou en accompagnement de desserts ! Non alcoolisé, le mikan juice est extrêmement apprécié au Japon, vendu dans les régions connues pour leur production de mikan. Son goût évoque bien sûr les agrumes, mais également des notes surprenantes de maïs, de mangue et de fruit de la passion. À goûter absolument si vous en avez l’occasion !

LE SHISO JUICE

jus de shiso
Le jus de shiso et sa jolie couleur rouge

Le jus de shiso est une boisson fabriquée à partir des feuilles de shiso rouge (pérille aromatique). Sa couleur rose vif et son goût rafraîchissant en font une boisson très appréciée qui propose une expérience originale pour des palais non habitués aux arômes du shiso. Outre son attrait visuel et gustatif, ce jus est réputé pour ses nombreux bienfaits pour la santé : il possède des propriétés anti-inflammatoires, antioxydantes, antivirales et antibactériennes. Le jus de shiso est bénéfique pour les voies respiratoires, renforce le système immunitaire et apaise les maux d’estomac ainsi que les troubles digestifs. Une boisson qui allie plaisir et bien-être !

LE SHOCHU

shochu
Le shochu, la boisson des anciens et des braves.

Spiritueux distillé à partir de diverses céréales, de riz, de blé ou de patates douces, le shochu se décline en différentes saveurs et degrés d’alcool. Pour le savourer, les possibilités sont multiples : sec, avec des glaçons, ou même dans un cocktail long avec des jus de fruits, des sodas ou du thé. C’est une boisson qu’on retrouve partout, mais particulièrement au sud du Japon, dans la région de Kyushu, où c’est une spécialité. Le shochu est bien plus fort que le nihonshu (de 25 à 35 degrés d’alcool), donc les têtes s’enivrent et les fesses s’enlisent quand les verres se vident !

LA BIÈRE JAPONAISE

Japon Asakusa bière
Une petite mousse devant le siège de l’entreprise Asahi et sa crotte d’or !

Numéro un dans le cœur des Japonais en termes de boissons alcoolisées, la bière japonaise est le breuvage de prédilection dans les izakaya ou sous les cerisiers en fleurs. Bien sûr, les célèbres bières Asahi ou Kirin sont incontournables, mais le Japon regorge également de nombreuses bières artisanales. Pour les déguster, il suffit de se rendre dans l’un des nombreux bars à bière disséminés à travers le pays. Certains brasseurs japonais s’inspirent même des saisons pour créer des bières originales aux saveurs délicates.

LE WHISKY JAPONAIS

whisky japonais
Le whisky japonais Yamazaki et sa robe dorée révèle en bouche de nombreuses saveurs.

Le whisky est arrivé au Japon en 1853, apporté par la flotte américaine du commodore Matthew Perry. Mais l’histoire du whisky japonais est plus récente et remonte à 1923, date à laquelle est construite la première distillerie à Yamazaki. Le whisky japonais s’est ensuite rapidement distingué sur la scène internationale par sa finesse et son élégance. Vieilli en fûts de chêne soigneusement sélectionnés, ce breuvage développe un bouquet complexe aux notes envoûtantes de fruits secs, d’épices et de bois. Au Japon, le climat, la présence de tourbières et les nombreuses sources ont permis aux distillateurs japonais de produire d’excellents whiskies élaborés sur le modèle écossais.

LE WARABI MOCHI LATTE

Inspiré du warabi mochi, une délicieuse confiserie estivale à base de gélatine végétale, le warabi latte est une boisson préparée à partir d’amidon de fougère et de lait. Pour le dire plus simplement : c’est similaire à un bubble tea, mais avec du warabi mochi à la place du tapioca ! Cette boisson offre une texture crémeuse et une saveur sucrée. On trouve une grande variété d’associations, notamment avec de la patate douce, du thé vert torréfié hojicha, ou encore du matcha.

LE RAMUNE

Ramune limonade japonaise
Ramune, la limonade japonaise emblématique !

Boisson incontournable des festivals d’été japonais, la célèbre limonade ramune est une boisson gazeuse très sucrée. Sa particularité réside dans sa bouteille scellée par une bille en verre, qui permet de conserver l’effervescence même après ouverture. Une simple gorgée de cette boisson peut faire grimper votre taux de glucose, mais elle reste rafraîchissante en été et son goût nostalgique fait voyager dans le temps.

LES SODAS (CIDER) DES RÉGIONS

Cider au matcha boisson Japon
Cider au matcha dans la préfecture de Saitama.

Remontant à l’ère Meiji (1868-1912), le cider est une boisson gazeuse qui a traversé plusieurs décennies pour développer sa saveur distinctive, notamment grâce à l’ajout de sucre caramel. Son parfum évoque à la fois le Sprite et le ginger ale, ou bien tout simplement les colliers de bonbons de notre enfance. Similaire au ramune, le réel intérêt du cider, ce sont ses innombrables déclinaisons régionales qui mettent en avant les spécialités des préfectures japonaises : matcha, pomme, pêche, tournesol, ou encore des goûts plus farfelus tels que wasabi, unagi, ou curry.

LE MELON SODA

melon soda float
Le melon soda version float, avec de la glace sur le dessus. © Nesnad

On est tous passés par là durant nos premiers voyages au Japon… Le melon soda est un soda très sucré et pétillant à la saveur de melon qui a la particularité de décevoir au fur et à mesure qu’on en boit ! La première fois, on se laisse avoir, mais ensuite, on se rend vite compte à quel point c’est une abomination qui explose le bide ! Pour redémarrer la voiture, par contre, ça peut certainement servir… Le melon soda a néanmoins sa place dans cette liste car c’est une boisson originale et tentante qu’il faut goûter au moins une fois pour être sûr de ne plus jamais se laisser tenter !

LE CALPIS

calpis
Calpis en version pétillante et non pétillante.

Boisson sans alcool assez prisée au Japon, le calpis est composé d’eau, de lait en poudre et d’acide lactique, offrant un goût lacté et acidulé évoquant celui d’un yaourt sucré dilué dans de l’eau. Souvent commercialisé sous forme concentrée, il doit être dilué dans de l’eau ou parfois du lait avant d’être dégusté. Le calpis, c’est quitte ou double : soit on adore l’originalité, soit on déteste son goût chimique !

LE POCARI SWEAT

pocari sweat
La boisson de Hisashi Mitsui dans Slam Dunk.

Sorte de Powerade japonaise, le Pocari Sweat est la boisson énergétique des sportifs. Si son goût n’a rien de transcendant, on peut par contre vite en devenir accro ! Il a été mis en avant dans un volume de Slam Dunk, ce qui suffit à lui faire une place dans cette liste. Si certains lui trouvent parfois un goût médicamenteux, c’est une boisson qui constitue une valeur sûre : pas extraordinaire, mais plutôt agréable, notamment après un effort.

LE CAFÉ EN CANETTE

canettes de café
Le café en canettes.

Le café en canettes est une icône des distributeurs automatiques japonais, un boost caféiné pratique à emporter. Disponible également dans les supermarchés et konbini, il est abordable et énergisant, se déclinant dans une large gamme de saveurs : noir, expresso, caramel, cappuccino, décaféiné, moka, sans sucre ou avec édulcorants, etc. On sait qu’il ne faut pas s’attendre à grand chose, et ça fait le boulot ! En hiver, on peut se tourner vers le café chaud, mais en été, par temps de chaleur écrasante, une canette de café glacé revigore les amateurs. Pour du café de bonne qualité, il faudra par contre se tourner vers les établissements spécialisés qui sont de plus en plus nombreux et en vogue au Japon.

LA STRONG ZERO

strong zero
La fameuse Strong Zero du konbini à 3h du mat…

La -196˚C Strong Zero, plus souvent appelée Strong Zero, est une boisson élaborée en congelant des fruits dans de l’azote liquide, d’où le « -196˚C », puis en les pulvérisant dans de la vodka. Son nom est doublement évocateur : “strong” pour son taux d’alcool pouvant atteindre 9%, et “zero” pour sa faible teneur en sucre. Elle se décline en de nombreuses saveurs, se trouve très facilement dans tous les konbini, et ne coûte quasiment rien ! La Strong Zero est un peu l’élixir revigorant des jours chaotiques : c’est la boisson qui nous accompagne après une déception amoureuse, quand on a tout perdu au pachinko, ou tout simplement lorsqu’on a envie de se jeter dans les toilettes et que quelqu’un tire la chasse… Un horrible compagnon de réconfort pour les palais qui n’ont plus rien à perdre !

LES AUTRES BOISSONS À GOÛTER AU JAPON

Je viens de vous présenter 20 boissons incontournables à essayer au Japon, mais ce n’est qu’un minuscule éventail de tout le panel que vous pourrez découvrir en voyage ! Que ce soit au niveau des thés, des alcools, ou encore des sodas : il y a de quoi s’abreuver, même si rien ne vaudra un bon verre d’eau ! J’aurais ainsi pu citer le habushu (alcool de serpent), le Mitsuya Cider (limonade célèbre), ou encore le wakocha (thé noir japonais).

J’espère que cette sélection aura piqué votre curiosité et chatouillé vos papilles ! C’était un article plus léger que d’habitude, mais ça permet d’aborder d’autres sujets intéressants. Pour prolonger la découverte, vous pouvez consulter mes articles sur les 6 meilleurs salons de thé à Tokyo et les 8 meilleures adresses de desserts à Tokyo.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. lepavillondort
    9 juin 2024

    La strong zero bordel ! Clairement le mauvais compagnon de confort, elle a mis fin à la recherche de curiosité du 7eleven, on est restés sur la bière après ça… Très sympa l’article, et quelques boissons qu’il faudra revenir tester !

    1. 10 juin 2024

      Hahaha oui c’est la Strong c’est ce pote qui t’emmène toujours dans des plans foireux obscurs ! Je viens d’y penser mais il y a également la boisson Mio que j’aurais pu mettre dans ce classement, un Sake pétillant très sucré qu’on trouve facilement au Konbini.