Tourisme à Nagoya : les endroits à voir à Nagoya
Tourisme à Nagoya : les endroits à voir à Nagoya

Nagoya est une ville que l’on connaît mal et qui, je pense, fait partie des endroits les plus sous-cotés du Japon. Elle n’est jamais conseillée dans les guides, et on pense toujours qu’il n’y a rien à faire à Nagoya… Pourtant, c’est une ville très bien placée puisque tous les Shinkansen (TGV japonais) qui vont de Tokyo à Kyoto s’arrêtent à Nagoya et, en plus, la ville est entourée par la mer et la montagne et offre plein de jolies visites aux alentours.

C’est vrai que Nagoya n’est pas une ville “coup de cœur”, c’est-à-dire que ce n’est pas un endroit où l’on en prend plein les yeux : on n’y vient pas pour découvrir des lieux sensationnels, mais pour profiter de son ambiance agréable de grande ville moins touristique, sa gastronomie très fournie, et visiter des petits coins charmants à l’abri du tourisme de masse. Je vous propose donc une liste des endroits de Nagoya à ne pas manquer lors de votre prochain passage afin que l’on arrête enfin de venir à Nagoya sans savoir quoi faire !

LE CHÂTEAU DE NAGOYA

Évidemment, le premier endroit auquel on pense quand on parle de tourisme à Nagoya, c’est le château de Nagoya ! Honnêtement, c’est un incontournable car il est représentatif de la ville, mais la visite n’est pas exceptionnelle en soi… Surtout, le donjon principal, qui constitue l’essentiel de la visite, est actuellement en rénovation depuis quelques années et n’est toujours pas accessible en 2024. Cela rend la visite encore moins pertinente, et je vous recommande donc plutôt de profiter du château de Nagoya en l’admirant de loin, en faisant notamment le tour de ses douves.

Si vous souhaitez tout de même faire la visite du château, vous pourrez prendre un thé matcha dans la maison de thé Ninomaru Chaya, et assister le week-end à des spectacles donnés par la troupe Omotenashi Bushotai qui incarne des personnages historiques.

En vous promenant autour du château, vous tomberez sur Kinshachi Yokocho, un espace avec des boutiques et restaurants cherchant à recréer une atmosphère de l’époque d’Edo. Au premier coup d’œil, on s’aperçoit bien que tout est factice, mais l’atmosphère est agréable, et les commerces offrent l’occasion de déguster des spécialités de Nagoya.

SAKAE, LE QUARTIER ANIMÉ DE NAGOYA

À seulement 10 minutes à pied du château de Nagoya, on trouve Sakae, le quartier animé de la ville. C’est l’endroit où faire du shopping à Nagoya avec les centres commerciaux Sunshine Sakae (et sa grande roue) et surtout Oasis 21 qui propose une belle vue sur la Mirai Tower lorsqu’on monte au dernier étage qui ressemble à un vaisseau spatial.

En plus du shopping, Sakae est la plaque tournante de la vie nocturne à Nagoya : les nuits y sont animées, avec de nombreux restaurants, bars et clubs. C’est le quartier chaud de Nagoya ! Si beaucoup d’établissements sont plutôt réservés à du divertissement pour les Japonais (clubs à hôtes et hôtesses), vous trouverez tout de même une grande offre de restaurants et bars pour passer de bonnes soirées. Ma recommandation est Kendra Land, un bar international tenu par mon ami Kengo qui cherche à créer du lien entre les Japonais et les gens venus d’ailleurs. Il propose régulièrement des événements thématiques le week-end.

Au niveau des restaurants, beaucoup proposent de l’unagi, l’anguille qui est la grande spécialité de Nagoya, et je vous recommande pour cela le restaurant Ibashou datant de 1909 et offrant une belle ambiance, ou bien, dans un style plus cher et luxueux, le restaurant Unagi no Shiromura.

OSU, LE QUARTIER À NE PAS MANQUER À NAGOYA

Osu, c’est le quartier le plus populaire de Nagoya. J’aime beaucoup ce lieu, car c’est un vrai mélange de mondes différents, ce qui fait qu’il peut plaire et attirer des publics bien distincts. On déambule avec plaisir dans ses grandes rues commerçantes couvertes (shotengai) remplies de boutiques, restaurants et cafés, allant du vieux restaurant datant d’il y a plus de 100 ans au Maid Cafe malaisant mais rigolo à faire une fois en voyage. Pour un peu de douceur dans une magnifique ambiance, je recommande le café Buriko, situé dans une maison vieille de plus de 70 ans.

N’hésitez pas à vous aventurer en dehors des rues commerçantes couvertes, car on peut facilement se perdre dans de charmantes ruelles et découvrir des temples et sanctuaires, tels que le sanctuaire Kasuga-jinja, le sanctuaire Wakamiya Hachiman-gu, ou encore le sanctuaire Miwa-jinja. À plusieurs heures de la journée, on peut également profiter d’un court spectacle de karakuri ningyo, les poupées mécaniques traditionnelles. Ce n’est clairement pas quelque chose qui mérite le détour, mais c’est sympa si vous êtes dans le coin à ce moment-là (11h, 13h, 15h et 17h).

La visite incontournable du quartier, c’est le temple Osu Kannon avec son joli bâtiment principal et ses nombreux pigeons qui gardent les lieux. On fait assez vite le tour, mais l’endroit est intéressant car il dénote avec les rues commerçantes animées juste à côté. C’est d’ailleurs dans le quartier d’Osu que se déroule chaque année au début du mois d’août le World Cosplay Summit, le plus grand concours de cosplay au monde.

LE SANCTUAIRE ATSUTA-JINGU

Un peu plus à l’écart, le sanctuaire Atsuta-jingu est l’un des plus importants sanctuaires du Japon (2e ou 3e, selon les classements). C’est un endroit qui rappelle un peu le sanctuaire Meiji-jingu à Tokyo, c’est-à-dire un lieu avec beaucoup d’espace et où l’on peut souvent assister à des événements (mariages, démonstrations, festivals…). Dans le parc, on trouve Miya Kishimen, un restaurant datant de 1923 qui sert des nouilles kishimen, une grande spécialité de Nagoya.

À 15 minutes de marche, je vous recommande de coupler la visite du sanctuaire Atsuta-jingu avec celle du jardin Shirotori Teien, qui est joli tout au long de l’année, mais constitue un véritable lieu incontournable en automne. À l’intérieur du jardin, on trouve le salon de thé Saryo Shioiri qui propose non seulement du matcha et des desserts traditionnels (zenzai, warabi mochi), mais également des menus pour le déjeuner (curry, kishimen).

LE TEMPLE TOGAN-JI, UN TRÉSOR CACHÉ À NAGOYA

L’un des trésors cachés que Nagoya a à offrir, c’est le temple Togan-ji, niché dans un petit quartier résidentiel et méconnu des voyageurs. On y trouve un daibutsu (grand Bouddha) vert, ce qui est très singulier au Japon. En plus de cette grande statue originale, le temple offre une très belle balade en pleine nature, avec notamment une petite bambouseraie sauvage et de jolis bâtiments à découvrir. Assurément un lieu à ajouter dans votre programme si vous souhaitez visiter Nagoya autrement !

SHIKEMICHI ET ENDOJI : LE VIEUX NAGOYA

À seulement 10 minutes de marche de la gare de Nagoya, on trouve 2 lieux méconnus pour découvrir le vieux Nagoya qui offrent une balade nostalgique que peu de voyageurs connaissent. Shikemichi est un petit quartier historique fondé par des marchands durant l’époque féodale. On peut y admirer de vieilles maisons datant des années 1740, toutes situées en parallèle du fleuve Horikawa afin de se protéger des incendies.

Si le quartier reste assez petit et discret, on trouve tout de même le joli sanctuaire Sengen-jinja, ainsi que de bons restaurants et cafés dans certaines des maisons traditionnelles, comme par exemple le Cafe de SaRa, un tout petit établissement d’une dizaine de places qui est prisé pour ses douceurs au petit-déjeuner, ou encore Nagono Hanasenca, un salon de thé japonais très élégant et raffiné.

En marchant à peine 3 minutes, on arrive alors à Endoji, la plus vieille shotengai (rue commerçante couverte) de Nagoya, qui respire la nostalgie et le Japon du quotidien. Ses origines remonteraient à 1612, mais elle tomba en désuétude à partir des années 1970. Aujourd’hui, le quartier se revitalise, et on peut à la fois profiter de vieux commerces datant de près d’un siècle, et de nouveaux qui s’installent pour apporter de l’activité. On passe ainsi en quelques secondes de l’ambiance rétro du Café New Poppy datant des années 1970, à la folie du Nagoya-za, un café qui propose des spectacles de kabuki moderne et haut en couleurs.

LE JARDIN TOKUGAWAEN

Si vous aimez la nature et les jardins japonais, le jardin Tokugawaen est un lieu incontournable à Nagoya. Le meilleur moment pour le visiter est au mois de novembre afin de profiter de ses superbes couleurs d’automne, mais il s’apprécie tout au long de l’année, évoluant constamment au fil des saisons. Il n’est pas rare d’y croiser des Japonais en kimono, que ce soit pour un mariage, un événement marquant (Seijin no Hi en janvier, Shichi Go San en novembre), ou tout simplement pour le plaisir de s’y promener en habits traditionnels. Le jardin compte plusieurs musées, une maison de thé et 2 restaurants gastronomiques (cuisine kaiseki et cuisine française).

LE TEMPLE KOSHO-JI, UN SUPERBE LIEU MÉCONNU À NAGOYA

Situé à environ 20 minutes à l’est du centre de Nagoya, le temple Kosho-ji est un lieu méconnu dont personne ne parle, et pourtant, c’est l’une des plus belles visites à faire à Nagoya. Datant de 1750, on y trouve non seulement un grand Bouddha, mais également une pagode à 5 étages, un magnifique jardin avec un salon de thé où déguster un bon matcha, et même un marché aux puces les 5 et 13 de chaque mois. Vous l’aurez compris : c’est endroit à découvrir absolument à Nagoya !

YOKI-SO, LA PÉPITE SECRÈTE DE NAGOYA

Autre pépite secrète de Nagoya dont personne ne parle, Yoki-so est vieille maison japonaise construite entre 1910 et 1930 qui mélange le style japonais à des inspirations occidentales typiques de l’époque. Son jardin Nord est superbe et se visite gratuitement, tandis que la maison et le jardin Sud sont accessibles pour 300 yens (2€). À l’intérieur, on se croirait clairement dans un film Ghibli !

LES AUTRES ENDROITS À VOIR À NAGOYA

Avec tous les lieux que je viens de vous présenter, on a déjà de quoi bien profiter, mais sachez que la ville de Nagoya en a encore sous le pied ! Il y a d’autres petits coins agréables à découvrir, comme par exemple le temple Nittai-ji et son marché aux puces qui se tient le 21 de chaque mois, le charmant sanctuaire Susaki-jinja, ou encore le parc Tsuruma Koen qui est très populaire durant la saison des cerisiers.

LES SPÉCIALITÉS DE NAGOYA

À l’instar d’autres villes japonaises, découvrir Nagoya ne se fait pas qu’à travers des visites, mais également en goûtant les nombreuses spécialités locales qui sont pour le coup assez particulières. La cuisine de Nagoya est très salée et forte en goût, basée sur le miso rouge, et ça peut parfois surprendre car ça change de ce qu’on a l’habitude de manger au Japon ! Certains adorent, d’autres ont plus de mal, mais il y a quand même certaines spécialités qui mettent tout le monde d’accord (hitsumabushi, kishimen et tenmusu en général).

Voici une listes des grandes spécialités de Nagoya à essayer durant votre passage dans la ville :

  • Miso katsu : porc (ou poulet) pané recouvert de miso rouge.
  • Hitsumabushi : unagi (anguille) que l’on déguste en 3 étapes : d’abord sans assaisonnement puis avec, et enfin en ajoutant un brouillon de thé.
  • Tebasaki : ailes de poulet pimentées et leur variante kuro tebasaki (avec du miso rouge).
  • Kishimen : nouilles assez épaisses préparées froides ou chaudes en soupe.
  • Miso nikomi udon : nouilles udon dans un bouillon de miso rouge accompagné de plein d’ingrédients.
  • Taiwan ramen : un ramen assez relevé qui, contrairement à ce qu’indique son nom, vient de Nagoya.
  • Ankake spaghetti : des spaghetti dans une sauce assez relevée.
  • Doteni : du tendon de boeuf mijoté dans une sauce au miso rouge.
  • Tenmusu : une sorte de maki de crevette frite.
  • Uiro : une petite douceur similaire à un mochi plus sucré.
  • Ogura Toast : une tartine avec de la pâte de haricot rouge et du beurre qui se prend au petit-déjeuner.

LES FESTIVALS ET ÉVÉNEMENTS À NAGOYA

Comme partout ailleurs au Japon, la ville de Nagoya s’anime au rythme des saisons avec de nombreux événements qui ponctuent l’année. Je vous propose de découvrir quelques-uns des plus importants festivals de Nagoya, qui peuvent constituer un bon prétexte pour venir découvrir la ville et ses trésors.

  • 3 février : Osu Kannon Setsubun, le festival qui chasse les démons avant l’arrivée du printemps au temple Osu Kannon.
  • 1er week-end de juin : Arimatsu Shibori Matsuri, un festival qui met en avant la technique de teinture artisanale de Nagoya à travers différentes animations culturelles.
  • 5 juin : Atsuta Matsuri, un grand festival au cœur de Nagoya qui met à l’honneur les arts japonais pour célébrer l’arrivée de l’été avec des parades, de la danse, du théâtre et un feu d’artifice.
  • Du 2e au 4e dimanche de juillet : le grand tournoi de sumo de Nagoya qui se tient chaque jour durant 2 semaines.
  • 3e lundi de juillet : Nagoya Minato Matsuri, un festival qui se déroule au port de Nagoya et propose des défilés, spectacles musicaux et artistiques, ou encore des feux d’artifice.
  • Fin juillet : Endoji Tanabata Matsuri, la fête des étoiles qui se tient dans le joli quartier rétro d’Endoji.
  • Début août : World Cosplay Summit, le plus grand et prestigieux concours de cosplay au monde.
  • Fin août : Nippon Domannaka Matsuri, un énorme festival de danse durant lequel plus de 23 000 danseurs viennent faire vibrer les rues de Nagoya.
  • Mi-octobre : Nagoya Matsuri, un festival dédié à 3 grands personnages historiques qui voit plus de 700 personnes participer à la parade.
  • 16 décembre : Akibasan Entsuji Hiwatari Shinji, un rituel du feu durant lequel les moines marches dans les flemmes. Les visiteurs sont eux aussi invités à marcher sur des braises.

LES LIEUX AUTOUR DE NAGOYA

Comme on vient de le voir, Nagoya regorge de lieux intéressants à visiter, mais le gros point fort de la ville, c’est qu’elle se situe également à côté de nombreux autres endroits passionnants à découvrir ! L’idéal est donc de profiter du séjour à Nagoya pour rayonner dans la région. Voici donc quelques suggestions de lieux à visiter aux portes de Nagoya :

  • La ville d’Inuyama, célèbre pour son vieux château japonais ainsi que son quartier historique. Ça constitue une jolie escapade d’une journée à 30 minutes de Nagoya.
  • La ville d’Okazaki, avec son château, sa fabrique de hatcho miso, ou encore son temple Daiju-ji. Un aller-retour à faire dans la journée à 30 minutes de Nagoya.
  • La ville de Gifu, avec son quartier historique Kawaramachi, son château, ou encore son sanctuaire Inaba-jinja. Une virée à faire la journée, à 20 minutes de Nagoya.
  • Le Ghibli Park, le fameux parc à thème dédié au studio Ghibli. Il se situe à 50 minutes de Nagoya.
  • Le sanctuaire Toyokawa Inari et sa rue commerçante. Une sortie agréable à faire en journée à 1 heure de Nagoya.
  • Le village historique de Magome-juku qui offre une ambiance exceptionnelle. Une magnifique escapade à faire en journée, ou bien en y passant la nuit, à 1h30 de Nagoya.

Nagoya est donc tout sauf une ville dénuée d’intérêt, c’est un lieu avec des trésors qui se méritent, mais c’est justement ce qui les rend encore plus appréciables et permet de les préserver du tourisme de masse. Les découvertes ne se limitent pas qu’à la ville en elle-même, car tout autour, ce sont plein d’autres lieux passionnants qui vous attendent ! J’espère que cet article vous sera utile et vous permettra de voyager à Nagoya autrement. Pour encore plus d’idées, n’hésitez à consulter mes autres articles sur Chubu, la région dont fait partie Nagoya !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Mickaël
    12 avril 2024

    Très beau article sur Nagoya , il me donne vraiment envie d’y retourner .
    Dire que je suis un hérétique car j’ai visité Nagoya avant Tokyo www .
    Juste un petit manque il me semble dans l’article (même si ce n’est pas le plus intéressant) , tu ne parles pas de la ville souterraine qui en plus il me semble est la plus grande du Japon et qui m’a bien aidé le jour ou un typhon est passé pas loin .
    Merci encore pour tout ton travail .

    1. 14 avril 2024

      Merci beaucoup, ça fait plaisir ! :)
      Hmmm perso la ville souterraine à Nagoya je ne la trouve pas incroyable du tout, c’est beaucoup moins grand et développé qu’à Osaka ou Sapporo par exemple !

  2. 7 avril 2024

    Incroyablement détaillé, sans y avoir mis les pieds, tu m’as déjà fait voyager. Ton site est sans aucun doute une merveilleuse mine d’or dans laquelle on peut avancer les yeux fermés en suivant juste le rythme de tes conseils. Encore une fois, tu nous donnes envie de visiter des endroits auxquels on ne pense pas dans un premier temps mais qui devient un indispensable suite à tes présentations. Tu es un magicien qui nous ensorcelle et nous fait vagabonder à travers le Japon…
    Pour le moment, je vais me contenter de contempler, en économisant mes yens avec beaucoup de peine. Puis le jour viendra où je quitterai Tokyo, pour suivre les pas tracés par tes mots.

    1. 14 avril 2024

      Un grand merci, ça fait chaud au cœur ! <3
      Oui, il y a déjà beaucoup à faire aux alentours de Tokyo, profite bien ! :)

  3. Gadjolivet
    6 avril 2024

    Très intéressant, merci de remettre la lumière sur cette ville sous cotée qui propose encore un japon authentique …

  4. lepavillondort
    5 avril 2024

    Super complet Guigui, merci beaucoup ! Je suis de passage à Nagoya pour deux nuits à la mi-mai (escale pour le Ghibli Park) et tu rassures toujours par rapport à Nagoya. Arpès ton article, je regrette presque de pas rester plus longtemps… J’avais aussi noté Ogaki à une heure de Nagoya que tu montres dans une de tes vidéos, pour un aperçu du chef d’œuvre Koe no Katachi.

    J’en profite pour te dire encore merci pour ton travail et pour ton site. C’est sincèrement le plus complet, le plus pratique, et celui qui fait le mieux voyager (de tous les sites que je connais, anglophones y compris). Pour autant, il est intime, sincère et il respire, à l’image de tes vidéos. On y croise parfois la prose des plus beaux passages de ton livre mais je m’arrête là avant d’en faire trop.

    Tu maîtrises tout, et tu réveilles les pavillons endormis !

  5. Ingrid
    4 octobre 2023

    Bonjour
    Combien de temps recommandez-vous pour voir toutes ces belles choses à Nagoya et alentours ? ;)

  6. Cadas
    25 août 2019

    On a suivi tes conseils pour le temple togan-ji. Effectivement le lieu est sympa. Lieu très apprécié des moustiques lol. on a traversé le parc d’un bout à l’autre à vitesse grand v ma copine est reparti avec 19 piqûres de moustiques et moi 5. on va vite aller acheter deux lentilles moustiques et retenter l’expérience en tout cas merci pour l’adresse

  7. Laurence
    3 mai 2019

    Bonjour , nous partons au Japon en famille et nous avons une escale de 9h à Nagoya . Pensez vous qu’il est possible de sortir de l aéroport pour aller faire une balade à Nagoya ?

  8. Anne
    31 août 2018

    Merci Guigui on sera Nagoya le 15 février prochain grâce à toi on a la découvre a l avance! Anne

    1. 1 septembre 2018

      Excellent, bon courage pour préparer ce voyage alors ! :)

  9. Stephanie
    2 mai 2018

    Trop génial ! Grâce à ton blog, j’ai trouvé pas mal d’endroits à visiter et je t’en remercie :) ! Je sens que ce voyage sera exceptionnel. J’ai vraiment hâte !

    1. 8 mai 2018

      Merci beaucoup Stephanie, bon voyage ! :)

  10. coy
    14 avril 2018

    Merci pour cet article, c’est exactement ce que je cherchais pour découvrir Nagoya avant d’y mettre (probablement) les pieds.

  11. Macchan
    23 novembre 2017

    J’ai visité le Japon 3 fois et merci pour ce blog. Nagoya est une ville spéciale pour moi et j’aime son ambiance. Mes meilleurs amis habitent Nagoya.

    1. 14 décembre 2017

      Merci beaucoup, content que tu apprécies aussi Nagoya qui est pourtant une ville très sous-estimée ! :)

  12. 4 novembre 2017

    Merci pour tous ces conseils ! je ne pourrais y rester qu’une journée quand je viens en novembre mais ça promet une belle et grosse journée

    1. 14 décembre 2017

      Merci Cyril, n’hésite pas à coupler ça avec un petit trip dans la préfecture de Gifu ensuite ! :)

  13. rayallen
    3 novembre 2017

    Merci pour ces conseils ! Tu n’avais pas fait aussi le Nabana no sato dans l’une de tes vidéos (je ne la retrouve) ? Tu ne le conseilles pas lors d’un passage à nagoya?

    1. 14 décembre 2017

      Ahhh non jamais fait Nabana No Sato mais ça ne m’attire pas spécialement ! :)

  14. 2 novembre 2017

    Bonjour
    Super !
    A chaque fois que nous allons au Japon on passe par Nagoya
    Pourquoi ? On voyage avec les enfants et on aime le Sumo
    La conjonction des deux fait juillet + sumo + Nagoya
    Avec eux on a fait
    – l’aquarium bien (celui d’Osaka est plus beau)
    – le musée du Shinkansen / Maglev (très bien)
    – le musée des Sciences (une tuerie tout est interactif)
    On n’a pas encore fait la visite des usines Toyota
    J’y pense pour la prochaine fois (on est en voiture)
    Merci pour les astuces
    J’ai croisé à Paris une dame de Nagoya (ça lui a fait plaisir de savoir qu’on passait à chaque fois à Nagoya)
    Elle m’a recommandé de combler mes lacunes de visites du quartier d’Osu

    1. 14 décembre 2017

      Ohhh excellent, content que tu apprécies aussi Nagoya ! :)

  15. Jeune Bramin
    2 novembre 2017

    Je sais pas pourquoi mais quand je lis un de tes articles, j’ai ta voix dans la tête #nohomo avec la bande-son de Mon Voisin Totoro remixé par Pandrezz pour éviter les copyrights. Merci pour ces recommandations. Le bouddha vert me fait penser à celui dans Gantz, voilà pour les références hahaha

    1. 2 novembre 2017

      Hahahaha t’es un grand barjot mais j’te kiffe salfou !

      1. Jeune Bramin
        2 novembre 2017

        On avait dit #nohomo Guigui!!!!!!! hahaha

  16. sarou man
    1 novembre 2017

    Comme d’hab du bel ouvrage , article intéressant fait par quelqu’un de passionné , ah si j’avais la thune pour y aller ! ;-)

    1. 1 novembre 2017

      Merci beaucoup Sarou, j’espère que tu pourras toi aussi y aller, peu importe le temps que ça te prendra pour organiser tout ça ! :)

  17. Aurore
    1 novembre 2017

    Un article super complet et intéressant ! Merci

    1. 1 novembre 2017

      Merci beaucoup, Aurore ! :)