MON TOP 6 DES JARDINS JAPONAIS

Durant un voyage au Japon, la visite de jardins japonais est une activité incontournable pour plusieurs raisons : à la fois pour ressentir la quiétude et l’ambiance apaisante propre à ces lieux, même en plein cœur de la ville, mais également pour admirer le travail artistique, philosophique et spirituel que représente un jardin japonais.

Dans la même lignée que mes articles sur mon Top des meilleurs Onsen au Japon et mon Top des meilleurs villages à Onsen au Japon, je vous propose aujourd’hui mon Top des jardins japonais !

jardin au japon
Les jardins sont omniprésents au Japon donc ce n’était pas évident de faire ce classement !
illuminations jardin
Les jardins vivent tout au long de l’année à travers de nombreux événements de saison donc la visite d’un même jardin à différents moments de l’année n’aura rien à voir !

L’HISTOIRE DES JARDINS JAPONAIS

Les jardins japonais ont une longue histoire qui remonte aux temps anciens avec des inspirations venues de Corée et de Chine mais c’est à l’époque Heian (794–1185) qu’un véritable engouement se crée avec notamment la rédaction de Sakuteiki (« De la création des jardins »), un mode d’emploi qui reprend toutes les règles pour la création de jardins qui étaient auparavant transmises uniquement à l’oral.

Les codes et styles évoluent au fil des siècles mais restent très influencés par la poésie, la spiritualité et la religion, notamment bouddhiste. Les éléments et symboliques bouddhistes sont omniprésents dans les jardins japonais. Par exemple, le Karesansui est ce que l’on appelle un « jardin Zen », un jardin sec instauré par les moines du bouddhisme Zen. Le Jodoshiki est quant à lui un jardin représentant « la Terre Pure » qui repose sur une vue unique avec un étang et un pont menant au bâtiment d’un temple, instauré par les moines du bouddhisme Jodo (école de la Terre Pure).

karesansui
Karesansui, le jardin sec japonais ou « jardin Zen ».
jodoshiki byodo in
Le jardin Jodoshiki du temple Byodo In (Uji, préfecture de Kyoto) : une vue unique avec un étang et un pont (à droite) menant au bâtiment bouddhiste.

À partir de l’époque Edo (16031868), les jardins deviennent non plus des lieux uniquement spirituels mais également des lieux de promenade. Les jardins s’organisent autour d’un étang et on suit un parcours circulaire. Ces jardins de promenade sont appelés Kaiyushiki et ils représentent l’idée que l’on a d’un jardin japonais aujourd’hui. Les jardins de cette liste seront donc tous des jardins de type Kaiyushiki.

jardin japonais promenade
Kaiyushiki, le jardin japonais comme lieu de promenade.

LES CARACTÉRISTIQUES D’UN JARDIN JAPONAIS

Les jardins japonais obéissent à 5 grands principes :

  • Le symbolisme (Mitate), qui se traduit par des éléments symbolisant des idées : les rochers dans l’eau représentant des grues (Tsurujima) et tortues (Kamejima) pour signifier longévité, les bourgeons de lotus sur les ponts signifiant la pureté, les lanternes en pierre (Dai-Doro) représentant les 5 éléments essentiels du bouddhisme (Terre, Eau, Feu, Air et Esprit), les pins représentant l’éternité, etc.
  • La miniaturisation (Shukukei), qui consiste à reproduire des paysages célèbres ou bien une représentation idéale de la nature en miniature. Elle est notamment obtenue par l’art du Niwaki, la taille permettant de former et guider un arbre.
  • L’emprunt du paysage (Shakkei), qui consiste à utiliser le paysage autour du jardin (montagnes, forêts, bâtiments) et de jouer avec les perspectives pour donner l’impression que ce paysage fait partie du jardin.
  • La dissimulation (Miegakure), qui consiste à cacher certaines parties du jardin afin de mieux les révéler au cours de la visite. Masquer certaines vues pour les dévoiler en surprenant le visiteur comme une succession de tableaux.
  • L’asymétrie, qui apporte une harmonie au jardin. Là où la beauté des jardins à la française réside dans la symétrie, l’art de sublimer la nature en y ajoutant la rigueur de l’homme, les jardins japonais représentent la nature telle qu’elle est, déséquilibrée. On retrouve cette pensée dans beaucoup d’arts japonais comme par exemple l’Ikebana, l’art floral.
éléments jardins japonais
Lampe Dai Doro à gauche, rochers Kamejima représentant une tortue et Yukitsuri, tiges de bambous protégeant les arbres de la neige (utilisés même dans les endroits où il ne neige pas comme marqueurs de la saison hivernale).
pont jardin japonais
Les bourgeons de lotus (en noir) sur les ponts représentent la pureté. Ce symbole se retrouve dans les temples et sanctuaires.

Il existe un classement des 3 plus célèbres jardins du Japon (Nihon Sanmeien) qui comprend le Kenrokuen (Kanazawa), le Korakuen (Okayama) et le Kairakuen (Mito) mais personnellement aucun d’entre eux n’est dans mon Top. Ils sont bien sûr jolis mais je tiens à mettre l’accent sur d’autre jardins qui sont encore plus intéressants à découvrir.

kanazawa kenrokuen
Le Kenrokuen, un des 3 plus célèbres jardins du Japon.

Les jardins japonais sont généralement payants (contrairement aux parcs) mais on peut tout de même en trouver quelques-uns gratuits, souvent parce qu’ils sont petits et situés dans des quartiers tranquilles.

jardin au japon
Mejiro Teien, un petit jardin gratuit en plein Tokyo.

Dans la plupart des jardins japonais, on trouve un pavillon de thé où l’on peut boire un thé Matcha. C’est quelque chose que je vous recommande car la pause thé fait clairement partie de la visite selon moi !

matcha jardin
La pause Matcha fait clairement partie de la visite d’un jardin japonais…

MES JARDINS PRÉFÉRÉS AU JAPON

C’est parti pour ce classement qui, bien sûr, n’engage que moi ! :)

RITSURIN KOEN (TAKAMATSU, PRÉFECTURE DE KAGAWA)

Très vaste jardin situé sur l’île de Shikoku, le Ritsurin Koen est magnifique et met clairement tout le monde d’accord : tous ceux qui l’ont visité le classent comme le plus beau jardin du Japon !

Il faut dire qu’il a tout : d’innombrables pins, un large étang rempli de centaines de carpes Koi sur lequel on peut faire une balade en barque et Kikugetsu-Tei, un pavillon de thé qui propose une vue spectaculaire.

ritsurin koen
Le jardin Ritsurin Koen à Takamatsu.
ritsurin koen
Un vaste jardin qui propose de magnifiques vues.
kikugetsu tei
Kikugetsu-Tei, le pavillon de thé du jardin Ritsurin Koen.

PLUS D’INFOS
Entrée : 410 yen
Balade de 30 minutes en barque : 620 yen
Thé Matcha à Kikugetsu-Tei : 700 yen
Voir sur Google Maps

À VISITER AUTOUR
Le Ritsurin Koen est situé à Takamatsu, capitale de la préfecture de Kagawa. Il offre donc un joli point d’entrée sur l’île de Shikoku (accessible en 1 heure de train JR depuis Okayama). Vous pouvez ainsi visiter la préfecture de Kagawa et plus largement toute l’île de Shikoku ensuite.

angel road shodoshima
La préfecture de Kagawa est un superbe coin à découvrir !

YUUSHIEN (MATSUE, PRÉFECTURE DE SHIMANE)

Si l’automne est sa période la plus prisée, le Yuushien est un jardin qui s’apprécie en toute saison. Même durant les périodes plus creuses, il y a constamment des événements spéciaux qui permettent de profiter du jardin de manière différente.

Très complet avec également un Karesansui (jardin Zen) et une serre, il mêle l’art contemporain à la beauté naturelle. On y trouve des boutiques traditionnelles ainsi qu’un salon de thé à la fin du parcours qui permet de profiter d’une superbe vue du jardin.

yuushien matsue
Le magnifique jardin Yuushien à Matsue.
yuushien automne
Le jardin Yuushien en automne.
yuushien matsue
Le café à la fin de la visite du Yuushien…

PLUS D’INFOS
Entrée : 800-1200 yen selon la saison (-50% sur présentation d’un passeport étranger)
Thé Matcha : 620 yen
Voir sur Google Maps

À VISITER AUTOUR
Le Yuushien est situé dans la ville de Matsue qui offre de beaux coins à découvrir avec notamment la région de Sanin et le jardin du musée d’art Adachi, également dans ce classement.

chateau matsue
Le château de Matsue.

SUIZENJI-JOJUEN (KUMAMOTO, PRÉFECTURE DE KUMAMOTO)

Le Suizenji-Jojuen est un jardin représentant la Tokaido, une des 2 routes qui reliaient autrefois Edo à Kyoto. On y retrouve ainsi les étapes importantes de la route en version miniature avec notamment le Mont Fuji et le lac Biwa.

On peut là aussi prendre un thé Matcha dans le vieux pavillon de thé du jardin qui offre une jolie vue panoramique.

suizenji jojuen
Le superbe jardin Suizenji Jojuen.
suizenji jojuen
Un jardin original qui recrée la route de Tokaido en miniature.
suizenji jojuen
Un joli jardin en plein Kumamoto.

PLUS D’INFOS
Entrée : 400 yen
Thé Matcha : 650 yen
Voir sur Google Maps

À VISITER AUTOUR
Le Suizenji-Jojuen est situé dans la ville de Kumamoto, un superbe région à explorer sur l’île de Kyushu avec de magnifiques Onsen. Louer une voiture n’est pas nécessaire mais très recommandé pour bien profiter de la région.

kurokawa onsen
Le village thermal Kurokawa Onsen à Kumamoto.

RIKUGIEN (TOKYO)

Parmi les nombreux jardins que compte Tokyo, le Rikugien est clairement mon préféré de la capitale. Très apprécié durant l’automne avec ses illuminations nocturnes, c’est aussi un bel endroit pour admirer les azalées en avril.

Au milieu du jardin, on trouve Fukiage Chaya, un pavillon de thé qui permet de profiter d’une très belle vue dans un cadre agréable.

rikugien
Le jardin Rikugien.
azalées rikugien
Les azalées du jardin Rikugien.
rikugien fukiage chaya
Fukiage Chaya, le pavillon de thé du jardin Rikugien.

PLUS D’INFOS
Entrée : 300 yen
Thé Matcha : 600 yen
Voir sur Google Maps

À VISITER AUTOUR
Situé en plein coeur de Tokyo, vous pourrez facilement enchaîner avec d’autres visites. Le quartier de Sugamo (rue des papys et mamies) est accessible en 10 minutes de marche.

sugamo
Sugamo, le quartiers des papys et mamies.

MUSÉE D’ART ADACHI (YASUGI, PRÉFECTURE DE SHIMANE)

Assez différent de tous les autres de cette liste, le jardin du musée d’art Adachi n’est pas vraiment propice à la balade mais plutôt une succession de tableaux qu’on apprécie peu importe les saisons.

C’est également un musée donc on retrouve plusieurs expositions d’objets historiques et artistiques japonais.

musée d'art adachi
Le jardin du musée d’art Adachi.
adachi jardin
Un jardin qui se présente comme une succession de tableaux.
jardin adachi
Le jardin du musée d’art Adachi sous la neige.

PLUS D’INFOS
Entrée : 1,150 yen (-50% sur présentation d’un passeport étranger)
Voir sur Google Maps

À VISITER AUTOUR
Situé dans la ville de Yasugi, juste à côté de Matsue, on peut facilement enchaîner avec la visite de la région de Sanin ainsi que le jardin Yuushien cité plus haut dans ce classement.

tamatsukuri onsen
Tamatsukuri Onsen, village thermal situé à Matsue, pas loin du musée d’art Adachi.

KOKOEN (HIMEJI, PRÉFECTURE DE HYOGO)

On retrouve souvent des jardins juste à côté des châteaux japonais (Korakuen à Okayama, Kenrokuen à Kanazawa, Genkyuen à Hikone, …) et le Kokoen est le seul jardin de ce type dans ce classement ! Situé juste à côté du magnifique château de Himeji, il offre une balade agréable et plus calme que le château qui est souvent très prisé par les visiteurs.

On y retrouve un restaurant et un salon de thé permettant de se détendre un peu dans un superbe cadre.

himeji kokoen
Le jardin Kokoen à Himeji.
jardin kokoen
Un jardin situé juste à côté du château de Himeji.
jardin kokoen himeji
Il y a beaucoup moins de monde ici qu’au château.

PLUS D’INFOS
Entrée : 310 yen (ou 1,050 yen le billet avec l’entrée pour le château de Himeji)
Thé Matcha : 500 yen
Voir sur Google Maps

À VISITER AUTOUR
Situé dans la ville de Himeji, juste à côté de son célèbre château, on peut ensuite enchaîner avec la visite de la préfecture de Hyogo.

château himeji
Le château de Himeji.

Voilà, ce n’est que mon classement personnel mais n’hésitez pas à me partager un peu vos coups de cœur en matière de jardins japonais ! :)

 

14 Commentaires

  1. Merci pour cet article qui fait du bien en cette saison ! Je ressors de ma lecture avec l’impression d’avoir pris un grand bol d’air frais japonais ;)

    Je me demandais si tu allais parler du Kokoen à Himeji car c’est clairement le plus beau jardin que j’ai vu au Japon. Contente de voir qu’il est dans ton top 6 !

    J’ai particulièrement envie de visiter celui de Kumamoto. Ce sera pour un prochain voyage :)

  2. salut, un p’tit peu de Zen en cette période de déconfinement ça fait du bien.
    J’ai eu la chance en septembre dernier de découvrir la ville de Kanazawa,visite du château bien sûr mais je dois avouer…c’est pas trop mon truc. Ce que je retiendrais par contre c’est les promenades dans les jardins autour.
    pendant notre séjour la ville organisait un festival de jazz avec des concerts dans différents lieux, gare,temples et jardins…excellent!!

  3. Merci Guigui pour cet article passionnant et très complet, au delà de ton classement on apprend plein de choses
    Comment s’étonner après ça de ta prouesse dans ‘question pour un champion’ ?!

    J’espère à bientôt pour en découvrir un à tes cotés lors d’une nouvelle visite guidée !

  4. Parfait cette article sa me donne quelques idées de jardin à visiter pour mon prochain voyage .
    Ptit avis perso mais j’aime beaucoup le site en plus des vidéos YouTube c’est un mélange parfait comme un onsen et un freestyle

  5. Merci beaucoup pour cet article. Avec les onsens et les villages à l’ambiance ère Edo, les jardins traditionnels font à mon avis partie des meilleurs atouts touristiques du Japon.
    Envisageant de faire un voyage prochainement dans la région du Sanin, je prends note pour les deux jardins de la préfecture de Shimane !
    De mon côté, de ceux que j’ai pu visiter et qui n’ont pas été cités, je peux recommander le Shukkeien que j’ai découvert lors de mon second passage à Hiroshima.
    Bonne continuation et au plaisir de continuer à te lire ici ou à te suivre sur Youtube !
    PS : et pour la prochaine fois, pourquoi pas un Top des meilleurs villages ère Edo?

  6. Merci pour le partage ! C’est toujours un sentiment particulier quand on visite un jardin japonais d’autant plus quand il est au Japon. Nous avons un jardin japonais à Toulouse, j’y suis allé maintes fois et le ressenti est toujours le même que la première fois.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here