Après un mois de novembre haut en couleurs avec les somptueuses feuilles d’automne qui enflamment tout l’archipel, c’est finalement le mois de décembre qui vient clôturer l’année et cette série de vidéos au fil des mois… Les larmes commencent à tomber, mais attendez : on a encore de jolies choses à vivre ce mois-ci !

Le Japon en janvier
Le Japon en février
Le Japon en mars
Le Japon en avril
Le Japon en mai
Le Japon en juin
Le Japon en juillet
Le Japon en août
Le Japon en septembre
Le Japon en octobre
Le Japon en novembre
Le Japon en décembre

LA FIN DE L’AUTOMNE

Début décembre, la magie de l’automne est encore présente ! Tout le monde vient en octobre ou novembre pour admirer les feuilles d’érables, mais début décembre, on peut profiter de la fin de l’automne qui réserve de beaux spectacles avec de véritables tapis de couleurs dans les parcs, jardins, temples et sanctuaires ! C’est notamment le cas du temple Kishimojindo, juste à côté de chez moi, qui se pare d’un merveilleux jaune chaque année, au début du mois de décembre.

kishimojindo automne
Le temple Kishimojindo au début du mois de décembre.

Les illuminations nocturnes qui enchantent les soirées d’automne se poursuivent elles aussi en décembre. Elles commencent généralement autour du 20-25 novembre et se terminent vers le 5 décembre, et certains événements continuent même jusqu’au 10-12 décembre. Les grands parcs très connus sont souvent bondés pour l’occasion, mais il y a plein d’autres lieux moins prisés qui offrent la même magie mais sans la foule, comme par exemple le parc Otaguro Koen dans le quartier d’Ogikubo à Tokyo.

otaguro koen
Les illuminations du parc Otaguro Koen début décembre.

LE FESTIVAL CHICHIBU YOMATSURI

En plus de la fin de l’automne, le mois de décembre commence merveilleusement avec un de mes festivals préférés de l’année, le Chichibu Yomatsuri, qui se déroule chaque année le 3 décembre dans la ville de Chichibu, juste à côté de Tokyo.
Comme je le répète souvent, les festivals qu’on apprécie le plus sont ceux qui se déroulent dans des endroits qu’on connaît bien, et Chichibu est justement un coin que j’affectionne particulièrement. Le Chichibu Yomatsuri est un festival que j’adore parce qu’on ressent une ambiance très locale et amicale, alors que c’est un énorme événement avec plein de monde, des grands chars qui défilent en même temps qu’un feu d’artifice de plusieurs heures. Ça fait beaucoup penser à un festival d’été mais en hiver, au mois de décembre, donc c’est vraiment une ambiance unique !

chichibu yomatsuri
Le Chichibu Yomatsuri durant la journée du 2 décembre.

C’est un festival qui se tient surtout la nuit du 3 décembre, mais ma recommandation pour en profiter pleinement, c’est de prendre son temps en venant la veille, le 2 décembre : il y a déjà des festivités en comité plus réduit, et on pourra ensuite apprécier l’ambiance et les animations proposées durant toute la journée du lendemain. Venir juste pour la soirée du 3 décembre est moins pratique, parce qu’il y a beaucoup de monde et, les trains sont pleins, donc il vaut mieux prendre son temps pour bien apprécier l’événement !

chichibu yomatsuri
Le Chichibu Yomatsuri de nuit, le 3 décembre.

LES ILLUMINATIONS D’HIVER

À partir de mi-décembre à Tokyo et dans la majeure partie du pays, ça y est : on passe à l’hiver ! Les températures baissent et les couleurs de l’automne s’éteignent pour laisser place aux illuminations d’hiver ! Alors au Japon, c’est tout ou rien : soit les illuminations sont grandioses et originales, soit c’est vraiment pas terrible avec juste quelques pauvres lumières qui se battent alors que c’est présenté comme un vrai événement… L’un des endroits les plus jolis pour en profiter à côté de Tokyo, c’est Enoshima, l’île des amoureux, qui devient encore plus romantique les nuits d’hiver !

illuminations enoshima
Les illuminations d’Enoshima durent de fin novembre à mi-février.

Autre lieu que je vous recommande proche de la capitale : le parc floral d’Ashikaga, célèbre pour ses glycines au printemps, qui propose une ambiance féerique chaque hiver avec des illuminations qui évoquent ses fleurs fétiches.

ashikaga flower park
Les illuminations du parc floral d’Ashikaga (Ashikaga Flower Park).

LES BEAUX JOURS DE DÉCEMBRE

L’hiver japonais est très agréable parce que, même s’il fait un peu froid, le temps est toujours radieux avec un magnifique ciel bleu qui donne toujours envie de sortir se promener. Entre décembre et février, c’est donc une très belle période pour découvrir le pays sous une belle lumière… et avec beaucoup moins de monde ! Je vous emmène ainsi découvrir le sanctuaire Toyokawa Inari, dans la ville de Toyokawa (préfecture d’Aichi). C’est l’un des 3 grands sanctuaires Inari du Japon, avec le Fushimi Inari de Kyoto et le Yutoku Inari de Saga. Il a notamment la particularité d’abriter des dizaines de statues de renards, les messagers d’Inari, la divinité des céréales.

toyokawa inari
Les renards du sanctuaire Toyokawa Inari.

Devant le sanctuaire, on a une rue commerçante avec plein de petits restos de derrière les fagots pour déguster les deux spécialités de la région : l’unagi (anguille japonaise) et l’inari-zushi (sushi au tofu frit).

toyokawa
La rue commerçante de Toyokawa.

NOËL AU JAPON

Impossible de parler du mois de décembre au Japon sans aborder Noël, qui se fête bien sûr de manière très différente de ce qu’on connaît. On a souvent ce cliché des Japonais qui mangent du KFC à Noël, et ce n’est pas tout à fait faux, mais c’est loin d’être systématique. En fait, y a 3 manières de fêter Noël : en couple, et dans ce cas-là on se fait un resto classe et on peut même s’offrir des cadeaux, entre amis, surtout pour les célibataires qui peuvent justement faire de belles rencontres à ce moment-là, ou encore en famille, et dans ce cas on mange souvent quelque chose de très simple qui se partage et qui fait plaisir à tout le monde… c’est à dire du fast food ! Comme le 25 décembre n’est pas férié, on n’a généralement pas le temps de préparer un beau repas, c’est quelque chose qu’on fera plutôt pour le Nouvel An, donc pour Noël, on va au plus simple, l’idée étant juste de passer un moment en famille, en couple ou entre amis.

noel au japon
Noël au Japon.

Il n’y a pas d’événement particulier où aller les 24 et 25 décembre, mais durant tout le mois, on peut profiter de nombreux marchés de Noël qui ont lieu un peu partout. Honnêtement, c’est loin d’être inoubliable car il y a souvent beaucoup de monde pour pas grand chose, quelques stands sans âme et une magie de Noël qui manque cruellement, mais avec seulement 1% de Chrétiens au Japon, c’est tout à fait compréhensible. Ça a tout de même le mérite d’offrir un peu d’animation au milieu des illuminations d’hiver.

azabudai marché de noel
Le marché de Noël d’Azabudai à Tokyo.

HOKKAIDO SOUS LA NEIGE

Fin décembre, c’est l’hiver, et qui dit hiver au Japon dit forcément neige ! Pas à Tokyo, ni à Kyoto ou Osaka, mais le Japon, c’est 70% de régions montagneuses, donc c’est très facile de trouver de la neige dans le pays : il suffit d’aller un peu vers le nord ou dans les montagnes, et on peut profiter de magnifiques paysages drapés de blanc dès le mois de décembre !

noboribetsu onsen
Noboribetsu Onsen sous la neige.

Direction donc Hokkaido, la grande île au nord du Japon, pour le village aux sources chaudes de Noboribetsu Onsen, magnifique sous son manteau blanc. On peut y admirer de superbes paysages montagneux, faire trempette dans un onsen, ou encore déguster un bon soup curry (spécialité de Hokkaido) au café Dosanko, également spécialiste des purin (pudding).

soup curry
Soup Curry à Noboribetsu Onsen.

Juste à côté, on trouve le Noboribetsu Date Jidai, un parc à thème sur le Japon féodal qui propose une jolie immersion avec plein d’animations, telles que des spectacles, maisons hantées, etc. C’est clairement un truc pour les touristes (notamment asiatiques, qui sont nombreux sur Hokkaido), mais les décors sont très bien faits et ça peut constituer une belle sortie en famille.

noboribetsu date jidai
Noboribetsu Date Jidai, un joli parc à thème.

Pour profiter d’un onsen secret digne des pires pirates, direction les sources cachées de Kitayuzawa Onsen pour passer une nuit à l’auberge Sawanoyado Kinsenkaku, un lieu niché dans les montagnes avec un grand bain extérieur en bord de rivière. Le nuit coûte seulement 7,000 yens par personne, et on peut sinon venir seulement se baigner uniquement en journée en réservant le bain durant 2 heures pour 1,500 yens.

sawanoyado kinsenkaku
L’extraordinaire bain extérieur de Sawanoyado Kinsenkaku.

Pas très loin de Kitayuzawa Onsen, on trouve le lac Toya qui offre de superbes vues sur les montagnes enneigées : un joli arrêt à faire sur la route !

lac toya hokkaido
Au bord du lac Toya, sur l’île de Hokkaido.

LE SKI AU JAPON

La saison du ski au Japon, c’est plutôt en janvier et surtout en février car c’est le moment où il y a le plus de chutes de neiges, mais c’est déjà possible fin décembre, et l’avantage, c’est qu’on peut alors profiter des pistes avec beaucoup moins de monde ! Le Japon est réputé pour sa neige très légère et poudreuse, et compte des stations de ski parmi les meilleures du monde. Sur Hokkaido, la station la plus célèbre est Niseko, un lieu très fréquenté. Je vous propose de mon côté une alternative de qualité quasi similaire mais avec beaucoup moins de monde : la station de ski de Rusutsu !

C’était ma toute première fois au ski, et j’y suis allé sans aucun matériel ni préparation, mais aucun problème : tout est mis à disposition, on peut louer l’équipement complet pour la journée. Une fois l’équipement enfilé, on n’a plus qu’à skier, l’idéal étant quand même payer pour le pass permettant de prendre les remonte-pentes. Au total, la journée de ski s’élève à environ 28,000 yens par personne (18,000 la location et 10,000 le pass).

rusutsu ski resort
Sur les pistes de Rusutsu à Hokkaido !

LA FIN D’ANNÉE AU JAPON

La fin d’année au Japon, c’est l’une des 3 grandes périodes de vacances avec la Golden Week en mai et O-Bon, la fête des ancêtres en août. Du 29 décembre au 3 janvier, les Japonais sont en vacances et plein d’endroits ferment leurs portes comme des restaurants, boutiques, musées, etc. On dit souvent que c’est la pire période pour voyager au Japon parce que tout est fermé, mais je ne suis pas d’accord : non seulement il y a très peu de touristes à ce moment-là, mais en plus le Nouvel An est l’occasion de vivre de jolis moments de communion dans les temples et sanctuaires. Pour cela, le mieux est comme toujours de sortir de Tokyo et des grandes villes !

fin d'année japon
Fin d’année dans un sanctuaire local à Gifu : distribution gratuite de Mochi à déguster au coin du feu.

Le Nouvel An au Japon, c’est une fête avant tout familiale : on peut toujours trouver des endroits où faire la fête comme à Shibuya, Shinjuku ou Roppongi, mais les Japonais le passent surtout en famille. Juste avant minuit, on se rend dans les temples et sanctuaires qui deviennent de véritables lieux de vie avec beaucoup de monde. Dans les petits sanctuaires locaux, on peut même profiter gratuitement d’amazake, une petite boisson chaude sucrée qui fait du bien en hiver, ou bien de mochi offerts à tous. Dans les plus gros temples et sanctuaires, on n’a pas de distribution gratuite comme cela, mais on retrouve plein de stands de nourriture pour se réchauffer et attendant la venue de la nouvelle année avec son mois de janvier !

inaba jinja gifu
Beaucoup d’animation pour fêter la nouvelle année au sanctuaire Inaba-jinja à Gifu.

C’est-là dessus que se termine cette vidéo sur le mois de décembre au Japon, épisode final de cette série sur le Japon au fil des 12 mois de l’année. J’espère que ce format vous a plu : les vidéos ont été pensées pour être pérennes, c’est-à-dire qu’elles resteront toujours pertinentes et d’actualité dans plusieurs années, donc n’hésitez pas à les revoir pour trouver des idées de choses à découvrir en fonction des dates de vos futurs voyages, à commencer par le mois suivant : le Japon en janvier !

Voyageur qui aime les contrastes et nuances, j'ai démarré le projet Ichiban Japan car je souhaitais faire découvrir plusieurs Japon en partant à la rencontre des Japonais. Auteur du livre "72 saisons du Japon" disponible partout (librairies, FNAC, Amazon) et en version numérique sur ce site.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici